Vanthourenhout estime qu'il était mieux "techniquement" que Pidcock à Overijse

Cyclisme | Michael Vanthourenhout a remporté à Overijse la manche de Coupe du monde, sa 4e victoire de la saison. La course, disputée sur un parcours rendu très boueux par la pluie, a été marquée par un duel entre le champion d'Europe et le champion du monde, Tom Pidcock.

De Belga

Partager cet article

"J'étais techniquement mieux que Tom", n'a pas hésité a déclaré Vanthourenhout, profitant de quelques chutes ou pied à terre du Britannique qui disputait son deuxième cross de la saison après une 7e place la veille en Superprestige à Merksem. "Il m'a fait mal, mais j'ai commis moins de fautes, je place cette victoire très haut. J'ai dû puiser loin. Tom ne m'a pas facilité la tâche. J'ai dû tout donner dans les deux derniers tours. Heureusement, j'avais de bonnes jambes et j'ai pu faire la différence dans les passages techniques. Quand il est tombé, j'ai eu toutes les peines du monde à rester debout, mais je l'ai dépassé quand même. Je ne gagne pas souvent, mais quand j'en gagne une, c'est une belle."

"La course me convenait mieux que la veille où il fallait tout le temps clipser et déclipser, je n'aime pas ça", a expliqué Tom Pidcock. "Le parcours aujourd'hui était plus britannique, cela m'amuse davantage. Ma chute était assez lourde, je crois que je vais le sentir dans les jours qui suivent. Cela a été difficile de revenir, j'ai essayé mais Michael mérite la victoire. Mais je suis content de ma forme. J'essaierai de gagner à Courtrai (au Trophée X2O, ndlr) et Hulst (en Coupe du monde, ndlr) le week-end prochain. Je ne me concentre pas sur le fait de battre Wout van Aert et Mathieu van der Poel, c'est déjà assez compliqué de gagner maintenant. Le niveau est incroyablement élevé."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top