Quand le Maroc s'offrait le Portugal pour signer un exploit historique en Coupe du monde

Football | En 1986, grâce à un très beau parcours lors de la phase de poules, le Maroc entrait dans l’histoire de la Coupe du monde en devenant la première nation africaine à franchir le premier tour de la phase finale de la compétition.

De Pickx

Partager cet article

Si la Coupe du monde 1986 a marqué l’histoire de la Belgique, c’est aussi le cas du Maroc. Alors qu’ils participent à leur deuxième Mondial après celui de 1970, déjà organisé au Mexique, les Lions de l’Atlas vont étonner le monde. Avec l’Algérie, le Maroc est l’un des deux seuls représentants du continent africain lors de cette édition. Mais les Marocains vont faire bien mieux que leurs voisins maghrébins cette année-là.

Un groupe relevé

Versés dans un groupe avec l’Angleterre, la Pologne et le Portugal, les hommes de José Faria, qui évoluent pour la grande majorité au pays, ne partent pas favoris, c’est le moins que l’on puisse dire. Et pourtant, après un partage contre les Polonais, troisièmes de la dernière édition, le Maroc parvient à accrocher un second match nul contre les Three Lions de Gary Lineker. Avant de jouer son troisième et dernier match, chaque équipe peut encore se qualifier.

Devant les 24.000 spectateurs du stade Jalisco de Guadalajara, les Lions de l’Atlas vont écrire l’une des plus belles pages de leur histoire. Ils ne font qu'une bouchée des Portugais, grâce notamment à un doublé de leur attaquant Abderrazak Khairi avant la demi-heure. Assommés, les Lusitaniens encaissent encore peu après l’heure de jeu des œuvres de Merry Krimau et le but tardif de Diamantino ne changera pas l’issue du match (3-1). Pour la première fois, une équipe africaine franchissait le premier tour d'une phase finale de Coupe du monde.

Un retour au pays mémorable

“En coupe du monde, il y a des équipes qui jouent pour le titre, comme l’Allemagne ou l’Argentine, et celles qui veulent juste participer. Nous étions de cette catégorie”, se souvenait l’ancien attaquant Aziz Bouderbala pour l’AFP il y a quelques années. “Alors, passer le premier tour, c‘était bien un exploit”. Malheureusement, la belle histoire s’arrêtera en huitième face à l'Allemagne de l'Ouest. Après avoir longtemps tenu tête aux Allemands et même fait jeu égal avec eux, les Marocains s’inclinent 1-0 après un but en fin de match de Lothar Matthäus.

Pas de quoi refroidir le peuple marocain toutefois, qui accueillit ses héros comme il se doit à leur retour au pays pour célébrer cette performance historique. “Les gens nous attendaient par milliers à l’aéroport”, continuait Bouderbala. “Près de 300.000 personnes étaient présentes au Stade Mohammed V et ses abords pour la réception organisée en notre honneur par feu Sa Majesté Hassan II.” Ce huitième de finale lors de l’épopée mexicaine de 1986 reste à ce jour le plus beau résultat du Maroc en Coupe du monde. Peut-il remettre cela dans quelques jours ?

Une fois de plus, dans le sport tout est possible !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top