L’Angleterre peut-elle confirmer son renouveau et décrocher le titre mondial ?

Football | Demi-finaliste de la Coupe du monde 2018, l’Angleterre est parvenue à atteindre la finale de l’Euro pour la première fois de son histoire l’année dernière. C’est un fait, les Three Lions sont de retour au premier plan. Mais sont-ils réellement capables de monter sur la première marche du podium dans un mois ?

De Pickx

Partager cet article

Aux côtés du Brésil, la France ou l'Argentine, l’Angleterre est régulièrement citée parmi les principaux prétendants au titre mondial au Qatar. Il faut dire que les Three Lions sont de retour au sommet depuis quelques années. Oubliées les déceptions de 2014 et 2016, les Anglais ont atteint les demi-finales de la Coupe du monde en Russie avant d’échouer in extremis à l’Euro. Dans son mythique stade de Wembley, les troupes de Gareth Southgate s’étaient inclinées douloureusement en finale contre l’Italie à l’issue de la séance des tirs au but.

Un traumatisme qu’il a fallu digérer pour le capitaine Harry Kane et ses coéquipiers. Bien décidés à franchir le dernier palier qui les sépare d’un titre, ils ont réalisé une campagne qualificative quasi parfaite, survolant un groupe assez abordable. Meilleure attaque et deuxième défense des éliminatoires, ils n’ont concédé que deux partages, en Pologne, et, un peu plus surprenant, à domicile contre la Hongrie.

Un important vivier

En termes de qualité intrinsèque, le noyau des Three Lions n’a pas grand-chose à envier aux autres favoris. Les Anglais disposent de nombreux joueurs du top mondial. L’effectif britannique est l’un des plus étoffés, où l’expérience des Harry Kane, John Stones et Raheem Sterling se mêle à la fraîcheur d’une jeunesse ultra-talentueuse, personnifiée par les Phil Foden, Bukayo Saka, Jude Bellingham et autre Mason Mount, pour ne citer qu’eux.

C’est bien simple, Southgate a l’embarras du choix à chaque poste ou presque. Le secteur offensif, en particulier, est incroyablement fourni. Il sera toujours emmené par son inévitable fer de lance Kane, qui n’est qu’à deux buts de devenir le meilleur buteur de l’histoire de la sélection anglaise. Vu le talent qu’il aura autour de lui, nul doute que l’attaquant de Tottenham sera à nouveau au rendez-vous pour faire trembler les filets.

Une mauvaise série

Il s’agit désormais de former le meilleur collectif à partir de cette somme d’individualités. C’est certainement ce qui sera le plus compliqué pour Southgate, car les derniers matchs des Three Lions, dont la défense semble être le point faible, n’ont pas rassuré. Les Anglais sortent d’une campagne de Ligue des Nations catastrophique où ils ont terminé à la dernière place de leur groupe. Ils n’ont pas gagné une seule fois sur leurs six derniers matchs, concédant trois nuls et autant de défaites. Pas de quoi se rassurer donc à l’aube du Mondial.

Reste donc à savoir si les hommes de Southgate, de plus en plus critiqué outre-Manche, auront réussi à mettre cette spirale négative de côté pour entamer sereinement une phase de groupe largement à leur portée, puisqu'ils affronteront l’Iran, les États-Unis puis le pays de Galles. En cas de qualification, l’Angleterre serait tout à fait capable de se frayer un chemin vers un premier titre international depuis 1966.

Suivez le premier match de l'Angleterre contre l'Iran à la Coupe du monde 2022 ce lundi 21 novembre dès 13h45 sur Tipik.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top