La fédération belge de natation reconnaît que les minimas de la FINA sont d'application

Sports | La fédération belge de natation (FRNB) a reconnu que les critères de sélection pour les championnats du monde en petit bassin de Melbourne sont bel et bien d'application. Elle doit rendre sa sélection cette semaine pour cet évènement qui se déroule du 13 au 18 décembre en Australie.

De Belga

Partager cet article

La FRNB se plie ainsi à une décision de la Cour d'abitrage du sport belge (CAS) saisie par Fleur Vermeire.

"La Cour d'arbitrage du sport belge (CAS) a jugé que même si la FRBN dispose d'un large pouvoir discrétionnaire pour fixer les critères de sélection et que ces derniers sont également fondés sur une justification objective et légitime, la communication était tardive. Par conséquent, pour Melbourne, les critères de la FINA seront simplement appliqués", a écrit la FRNB dimanche sur son site, ajoutant que la "FRBN tient à souligner que la décision initiale a été prise dans l'intérêt du sport de la natation en tenant compte d'une philosophie plus large concernant les sélections internationales dans le cadre de la politique intégrale du sport de haut niveau".

Les critères de la FRBN sont bien plus stricts que les minimas imposés par la fédération internationale. Sur papier, cinq Belges ont réussi les minimas: Fleur Vermeire (50m brasse), Roos Vanotterdijk (100m 4 nages), Alisée Pisane (800m et 1500m libre), Florine Gaspard (50m et 100m brasse) et Valentine Dumont (200m, 400m et 800m libre). Une liste qui ne devrait pas avoir évolué à l'issue des championnats de Belgique en petit bassin ce week-end à Louvain.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top