Claire Michel, 5e de la Coupe du monde de triathlon au Chili, "commence à redevenir la compétitrice" qu'elle était

Sports | En signant une 5e place lors de la dernière manche de l'année en Coupe du monde de triathlon, dimanche à Vila del Mar au Chili, Claire Michel a signé son meilleur résultat d'une saison compliquée, qu'elle bouclera fin novembre par la grande finale des World Series à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis.

De Belga

Partager cet article

"La natation était un peu compliquée, avec une eau très froide, autour de 13-14 degrés, avec comme effet de ne jamais me sentir tout à fait réchauffée", a expliqué la membre des Belgian Hammers, le relais mixte belge. "J'ai enchaîné avec un bon premier tour à vélo qui m'a permis de faire la jonction avec le groupe de tête. En course à pied, j'ai eu l'impression de partir un peu plus lentement par rapport aux autres mais j'ai fini par retrouver ma foulée au 2e tour."

Un résultat qui met un peu de baume au coeur de la Bruxelloise, 34 ans, qui visera en 2023 une qualification pour Paris 2024. "C'est vrai que la saison fut compliquée, avec plusieurs accidents, une contamination au coronavirus, un doigt cassé et plusieurs déchirures aux mollets. Jamais des choses graves mais quand ça s'enchaîne on a l'impression de ne pas s'en sortir. Au moins ici je vois un peu le la lumière au bout du tunnel."

"Je pense qu'il me manque un peu de rythme de course mais ce qui est positif, c'est que je commence à redevenir la compétitrice que j'étais et que j'ai pris quelques points olympiques qui seront importants par la suite" a conclu Claire Michel, qui va rejoindre durant une semaine son camp d'entraînement à Monte Gordo, au Portugal, avant de rejoindre Abou Dhabi avec Valérie Barthelemy, Jolien Vermeylen, Jelle Geens et Noah Servais pour la grande finale des World Series.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top