Et si nos deux rocs défensifs s'inspiraient des prestations de Daniel Van Buyten au Mondial 2014 ?

Diables Rouges | Titulaires indiscutables chez les Diables Rouges, Jan Vertonghen et Toby Alderweireld disputeront bientôt leur ultime Coupe du monde avec notre équipe nationale. Daniel Van Buyten avant eux avait déjà prouvé que l'âge importait peu et que l'adrénaline d'une grande compétition pouvait vous sublimer pour votre ultime mission avec la Belgique.

De Pickx

Partager cet article

Jan Vertonghen, joueur le plus capé de notre équipe nationale avec 141 matchs disputés, et Toby Alderweireld, 123 sélections au compteur, font sans le moindre doute partie des défenseurs les plus emblématiques de l'histoire de la Belgique du football. Âgés respectivement de 35 et de 33 ans, les deux comparses de notre arrière-garde, qui ont tout connu en club ensemble au Germinal Beerschot, à l'Ajax Amsterdam puis à Tottenham, s'apprêtent à défendre nos couleurs une toute dernière fois à l'échelon mondial. Avec l'ultime rêve d'enfin atteindre le graal.

Un retour au pays difficile

Malgré leur expérience et les nombreux services rendus en équipe nationale, nos deux défenseurs ne font toutefois pas forcément l'unanimité à l'heure d'aborder la Coupe du monde 2022. Revenus au pays, au Sporting d'Anderlecht et au Royal Antwerp FC, nos deux défenseurs centraux connaissent des fortunes diverses depuis le début de la saison. L'ancien joueur de Benfica, en particulier, est fortement critiqué, ce qui est dû en grande partie aux résultats en dents de scie des Mauve et Blanc à qui il n'a pas encore réussi à apporter sa grinta et sa rage de vaincre.

Beaucoup s'accordent également à dire que l'un comme l'autre souffrent de plus en plus de leur âge, surtout au niveau de leur vitesse. Et le capitaine du Great Old, même s'il se débrouille mieux, n'échappe pas non plus aux critiques, lui qui ces dernières semaines éprouve plus de difficulté à sortir la tête de l'eau avec les Anversois. Et forcément, la comparaison se fait tout de suite avec des joueurs comme Wout Faes et Arthur Theate qui, étant dans la force de l'âge, performent un cran plus haut avec Leicester et le Stade rennais.

La dernière danse de Big Dan

Dans la tête de Roberto Martinez, cependant, la question ne se pose même pas. Toby Alderweireld sera au centre et Jan Vertonghen sera sur la gauche de sa défense à trois. La seule incertitude plane encore sur le troisième défenseur qui les accompagnera dans l'axe. Si le sélectionneur national garde toute sa confiance en ses deux soldats, c'est avant tout car il est bien conscient de leur professionnalisme. Présent au haut niveau depuis près de 15 ans, nos deux arrières ont rarement déçu dans les grands moments et le fait qu'ils aient déjà disputé deux Coupes du monde et deux Euros joue évidemment en leur faveur.

Toujours aussi solides dans les duels et maîtres en la matière dans les anticipations, les deux anciens Spurs connaissent sur le bout des doigts leurs qualités et leurs défauts. Et ils sont conscients aussi qu'ils ont une ultime chance de briller avec les Diables Rouges. Cette situation rappelle évidemment celle d'un certain Daniel Van Buyten à la Coupe du monde 2014. Avant de se présenter au Brésil, Big Dan alternait entre le banc de touche et la pelouse au Bayern Munich et ne faisait plus vraiment l'unanimité en Bavière. Sa vitesse, loin d'être un de ses atouts phares, était aussi pointée du doigt. Malgré tout, cela ne l'a pas empêché de briller en Amérique du Sud, lui qui n'aurait pas volé de faire partie de l'équipe type du Mondial. C'est tout le mal que l'on souhaite aussi à nos deux défenseurs car cela voudra dire que la Belgique aura été loin dans le tournoi.

Suivez la rencontre amicale entre les Diables Rouges et l'Egypte ce vendredi 18 novembre à 15h30 sur La Une. La Belgique entamera sa Coupe du monde contre le Canada le mercredi 23 novembre, un match à suivre dès 19h50 sur La Une.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top