Flora Duffy ne manque pas le rendez-vous sur ses terres, les Belges en mode mineur

Sports | Valérie Barthelemy s'est clasée 32e, une place devant Jolien Vermeylen, 33e, lors de la 6e et avant-dernière manche des World Series de triathlon (WTS), dimanche à Hamilton, aux Bermudes. Un résultat en mode mineur pour nos compatriotes, largement distancées de 10 minutes par la gagnante Flora Duffy, championne olympique et du monde en titre, qui a bouclé la distance olympique (1.500 m natation, 40 km vélo et 10 km de course à pied) en 2h01:26.

De Belga

Partager cet article

Malgré leur bonne natation - Barthelemy est sortie 12e de l'eau, juste devant Vermeylen - les deux Belges ont rapidement été lâchées en vélo par le groupe de tête, réuni derrière Duffy. La Bermudéenne, devant ses supporters, n'a accepté la présence que de la Néerlandaise Maya Kingma dans la portion cycliste, avant de s'imposer sans difficulté lors des 4 boucles à pied. L'Américaine Taylor Knibbs, récente championne du monde d'Ironman 70.3 la semaine dernière à St.George, a pris la 2e place (2h03:04), devant la Britannique Beth Potter (2h03:17). Barthelemy a fini 32e, en 2h11:18, une minute devant Vermeylen, 33e en 2h12:18.

Grâce à ce succès, Duffy (3.856) se rapproche à moins de 100 points de la Britannique Georgia Taylor-Brown (3.925) au classement provisoire du 'Maurice Lacroix Rankings', désignant la championne du monde au terme de la grande finale d'Abou Dhabi, le 25 novembre prochain aux Emirats arabes unis, où les points compteront doubles.

Plus tôt dans la journée, Jelle Geens avait échoué au pied du podium en terminant à la 4e place de l'épreuve masculine, remportée par le Français Vincent Luis.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top