Fraser (Deinze) proche de la Coupe du Monde, Martinez (Lommel) doute

Challenger Pro League | Deux, un ou zéro ? Nous saurons bientôt combien de joueurs actifs en Challenger Pro League seront présents à la Coupe du Monde 2022 au Qatar, dès le 20 novembre prochain. Liam Fraser, le milieu de terrain candien de Deinze, serait proche d'une sélection pour le tournoi, alors que le feu follet de Lommel, le Costaricien Alonso Martinez n'est sûr de rien...

De Tagtik

Partager cet article

Fraser et Martinez sont deux habitués de leurs équipes nationales respectives, le Canada et le Costa Rica, mais sans être des titulaires indiscutables. Lors des dernières rencontres internationales, les deux joueurs n'ont pas été appelés par leur sélectionneur national et la question est donc de savoir s'ils seront repris dans la sélection finale pour la Coupe du Monde.

Liam Fraser a reçu des signaux positifs, le milieu de terrain ayant été appelé pour un camp d'entraînement à Bahreïn où (une partie de) la sélection canadienne se rassemble pour la première fois. Seul petit bémol concernant cette présélection, tous les joueurs convoqués viennent de MLS (qui est à l'arrêt) et Fraser est pour le moment le seul joueur "européen" convoqué.

Au total, la sélection comportera 23 joueurs et il faudra donc faire de la place à des garçons comme Tajon Buchanan (Club de Bruges), Alphonso Davies (Bayern Munich) ou Jonathan David (Lille). Rappelons que le Canada est versé dans le groupe F à la Coupe du Monde, en compagnie de la Belgique, du Maroc et de la Croatie.

Alonso Martinez, lui, saura où il en est jeudi. L'ailier espère une sélection en Coupe du Monde et attend un signe du sélectionneur Luis Fernando Suarez pour avoir le droit d'affronter l'Espagne, l'Allemagne et le Japon dans le groupe E de la Coupe du Monde. Le Costa Rica rencontrera par ailleurs le Nigeria et l'Irak en amical.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top