Il était une fois un Diable : Pier Janssen

Football |

Pour cette nouvelle année, Pickx vous propose une nouvelle série consacrée aux Diables Rouges qui n’ont pas vraiment marqué l’Histoire. Internationaux le temps d’une poignée de sélections, ils figurent tout de même dans le grand livre de notre équipe nationale. Focus cette fois-ci sur Pier Janssen.

De Pickx

Partager cet article

Dans ses jeunes années, Pier Janssen évolue pour les clubs limbourgeois Opitter et Bree. Le club de deuxième division Thor Waterschei, qui fusionnera en 1988 avec Winterslag pour devenir le KRC Genk, l'engage à l'âge de 20 ans. Cela va devenir un magnifique mariage, puisque dès sa première saison, il accède avec le club à la première division.

Le milieu de terrain y connait une période dorée, puisqu'il remporte notamment la finale de la Coupe de Belgique en 1980. Au cours de cette période, Thor Waterschei force l'accès au football européen deux années de suite et, lors de cette deuxième campagne, entre même dans l'histoire en éliminant le PSG en quart de finale de la C2. Mais en demi-finale, Aberdeen se montre trop fort. Les années suivantes, les bons résultats se font plus rares, mais en 1985, le RSC Anderlecht frappe à la porte. Les Bruxellois engagent le Limbourgeois, alors âgé de 28 ans.

Vers les Diables

Janssen (au premier rang, deuxième à partir de la droite sur la photo d'équipe) est initialement remplaçant dans une équipe où il doit rivaliser avec des joueurs de haut niveau tels que René Vandereycken, Juan Lozano et Enzo Scifo. Un an plus tard, il remplace Vandereycken et attire l'attention du sélectionneur national Guy Thys. Ce dernier le fait entrer dans la sélection des Diables Rouges pour la première fois en 1986. 

Le 19 novembre 1986, quelques mois après la légendaire Coupe du monde des Belges, Janssen joue 90 minutes lors du match de qualification pour le championnat d'Europe contre la Bulgarie. Il réalise des débuts de rêve, puisqu'il marque immédiatement, permettant à la Belgique de partager l’enjeu 1-1. Cependant, l’histoire ne va pas se poursuivre dans le bon sens. Il aura encore l'opportunité d'être sur la pelouse 45 minutes lors d'un match amical contre le Portugal et 25 minutes lors d’une rencontre de qualification pour l’Euro face à l'Irlande. Mais il ne sera plus appelé par la suite, notamment parce qu'il perd sa place de titulaire à Anderlecht, où le grand talent Charly Musonda lui passera devant. 

Boucle bouclée

Janssen disparaît de plus en plus du paysage et en 1989, à l'âge de 32 ans, il quitte Anderlecht pour jouer à Lokeren. Il y reste pendant deux ans et, en 1991, il boucle la boucle en signant une année pour le Racing Genk. Il y termine sa carrière à l'âge de 35 ans. 

Janssen est joueur/entraîneur cette saison-là et il restera l'entraîneur de Genk jusqu'en 1993. Par la suite, le Limbourgeois dirigera aussi le Patro Eisden, le SK Tongeren, Heusden-Zolder et le KVK Beringen. Il n'a plus entraîné de club depuis 2003 et, à 66 ans, Janssen profite désormais de la vie loin du foot.

Fan de notre série ? Découvrez le Diable Rouge Jeroen Simaeys.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top