Lennart Mertens sans pitié avec son ancien club

Challenger Pro League | Pendant plusieurs saisons, Lennart Mertens a fait les beaux jours du KMSK Deinze, avec un titre de co-meilleur buteur de D1B à la clef (23 buts ces deux dernières saisons) et un total de 83 buts en 165 matches avec le club depuis 2016. Vendredi, il a rajouté un peu de sel sur les blessures de son ancien club en inscrivant les deux buts de la victoire du Club NXT face aux Tigers...

De Tagtik

Partager cet article

Mertens, relativement discret depuis le début de la saison, aura certainement accueilli ces deux buts avec soulagement. Il n'avait marqué qu'une seule fois en championnat jusqu'ici avec les U23 brugeois et même s'il devait être intérieurement très heureux, il a fêté son doublé avec modération face à ses anciens équipiers, en grande difficulté pour le moment, Deinze ayant le triste privilège de détenir la lanterne rouge. 

Après 165 matches avec Deinze (dont une saison en Nationale 1, où il avait inscrit 28 buts!), Mertens a quitté la Dakota Arena en début de saison, échaudé par les plans du nouvel entraîneur, Takahisa Shiraishi, qui voulait faire la révolution à Deinze, changer de style de jeu et qui ne voyait pas l'intérêt d'avoir un profil comme celui de Mertens dans son effectif. Mertens est alors parti au Club NXT, après un court flirt avec le RWDM, qui se débrouille très bien sans vrai attaquant de pointe.

Depuis, le nouveau système de Shiraishi a fait flop, le T1 japonais de Deinze est retourné à ses chères études et le petit club familial si séduisant ces dernières années, semble devenu un bateau ivre depuis le rachat par un fonds singapourien (ACA Football Partners - ACAFP), peu au fait des arcanes du football belge et de la spécificité de la D1B.

Le directeur sportif actuel de Deinze, Adrian Esparraga ne cachait pas, avant la rencontre qu'il manquait à l'équipe "un type comme Lennart", dans des propos recueillis par Het Nieuwsblad. "Nous avons entamé la préparation selon la nouvelle philosophie voulue par notre ancien coach. Shiraishi souhaitait un autre style de jeu et n'avait pas besoin d'un profil comme Mertens, même s'il semblerait bien qu'il avait tort. Nous avons aussi tenté d'attirer Dieumerci Mbokani, mais il gagnait plus du double du joueur le mieux payé chez nous.”

Toujours dans l'attente de son nouveau T1, Deinze, qui ne veut plus reproduire les erreurs du passé, réfléchit au meilleur profil pour reprendre l'équipe en main. Il y a urgence : après 10 journées, le KMSK est lanterne rouge avec 8 points.

Dernière Minute !

On apprenait ce lundi matin que c'était finalement Marc Grosjean qui reprenait les rênes du club de Deinze, après l'intérim d'Antonio Calderon. Marc Grosjean connaît bien le football belge : en 30 ans de carrière, il a entraîné des clubs comme La Louvière, le RAEC Mons, l'Antwerp, le RFC Liège, Eupen, le FC Brussels, l' Union Saint-Gilloise et Virton.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top