Fabio Quartararo tombe de son trône

Auto-Moto |

Ce dimanche, le Grand prix d’Australie a été un réel cauchemar pour le leader du championnat du monde de MotoGP. Fabio Quartararo a chuté. Contraint d’abandonner, il cède sa première place à Francesco Bagnaia.

De Pickx

Partager cet article

À deux Grands Prix de la fin du Championnat du monde de MotoGP, la course pour la place de leader est toujours très serrée. Ce week-end, les pilotes avaient rendez-vous en Australie sur le circuit Philip Island. Cette étape a proposé ce qui est peut-être le tournant de la saison.

Tout reste à jouer

En tête du classement général depuis des semaines, Fabio Quartararo ne pensait certainement pas chuter de sa position de leader avant la fin de la saison. Il avait l’envie de réitérer son exploit de la saison dernière, en remportant le titre. Mais la MotoGP ne dit jamais son dernier mot avant la ligne d’arrivée.

Malgré un très bon départ, le Français commet deux erreurs et se retrouve propulsé au sol après dix tours de course. Il doit abandonner. « J'ai d'abord fait une erreur au virage 4, j'ai freiné trop tard (...). Je suis ensuite revenu (à la 22ème place sur la piste, ndlr), j'ai réussi à doubler trois, quatre pilotes mais mon objectif était d'aller beaucoup à l'avant, d'essayer de faire le maximum de vitesse de passage mais malheureusement ça s'est terminé un peu trop tôt », a-t-il déploré auprès de l'AFP à l'issue de la course.

Depuis son box, il observe avec fatalisme le podium de Francesco Bagnaia (Ducati), dépassé sur la fin par un duo espagnol (Alex Rins qui s’impose alors, et Marc Marquez). L’Italien Bagnaia célèbre cette troisième place, car elle lui offre la place de leader longtemps détenue par Quartararo. « Quand j'ai vu que Fabio était out, je me suis dit qu'une victoire était bien, mais que si on me doublait dans le dernier tour, c'était bien aussi », expliquait Bagnaia. « Il faut continuer comme ça. » Avec 233 points contre 219, Bagnaia a encore deux Grands Prix  (Malaisie et Valence) avant de pouvoir devenir Champion.

La fin d’"El Diablo" ?

Le Français Quartararo est (on le comprend) un peu dépité. Le jeune tenant du titre ne se sent pas à l’aise en cette fin de saison. Il l’admet, il a même du mal à prendre du plaisir sur la piste. « Maintenant je vais arrêter de penser au championnat. Le plus important c'est de profiter de ces deux dernières courses et je vais essayer de m'amuser », a confié le pilote de 23 ans avant d’ajouter : « Ce sont des moments difficiles. Surtout quand on roule tout seul. Mais on a un style de pilotage qui reste totalement différent de toutes les autres motos et c'est ça notre difficulté ».

Si El Diablo a vécu un weekend très compliqué sur le circuit du GP d’Australie, tout reste possible pour le titre. Il reste encore des possibilités pour l’ex-leader de revenir dans la course. « Je pense qu'on peut le faire, on est toujours là pour la bataille », a assuré Quartararo. Mais ce ne sera pas simple, car tout le monde sait que Francesco Bagnaia rêve d’un premier sacre. La bataille à venir s’annonce épique.

Regardez le Grand Prix MotoGP de Malaisie le dimanche 23 octobre sur Tipik.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top