Vanhaezebrouck espère que la situation va s'inverser après un revers douloureux

UEFA Conference League | La Gantoise a été battue 0-1 à domicile par Djurgardens jeudi lors de la 3e journée de Conference League. Une tête de Danielson sur corner a donné la victoire aux Suédois. "Dans le football, il s'agit toujours de marquer une fois de plus que l'adversaire. Je trouve cette défaite injuste, nous étions la meilleure équipe et nous avons créé le plus d'occasions", a lancé le coach de Buffalos Hein Vanhaezebrouck en conférence de presse.

De Belga

Partager cet article

"Les statistiques parlent d'elles-mêmes", a ajouté "HVH" en évoquant les 21 tentatives gantoises, contre 8 pour les Suédois. "Nous avons eu deux fois plus d'occasions qu'eux, notre gardien n'a rien eu à faire, ses gants sont encore propres."

Malheureusement pour les Gantois, marquer reste compliqué. "Tarik Tissoudali (blessé au genou, ndlr) nous manque énormément et nous n'avons personne pour le remplacer afin de créer dans les petits espaces. Nous manquons d'un peu de créativité, de quelqu'un capable de faire la différence", a expliqué Vanhaezebrouck. "Nous aurions toujours dû gagner ce match mais nous sommes dans une situation où tout est contre nous. On espère que cela va s'inverser rapidement et que les choses vont tourner en notre faveur."

Le son de cloche était le même chez Vadis Odjidja et Hugo Cuypers. "Cette défaite était évitable", a lancé le premier. "Nous avons mis la pression et eu plusieurs occasions en première mi-temps mais le but est tombé de l'autre côté. Le dernier geste a fait défaut."

De son côté, Cuypers a estimé avoir été victime d'une faute dans le rectangle et qu'un penalty aurait dû être accordé aux Gantois. "Notre adversaire a joué très bas, cela signifiait que la dernière passe devait être parfaite. Cela n'a malheureusement pas été le cas. Tout ne peut pas être continuellement contre nous."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top