La Gantoise manque de réalisme et cède les trois points à Djurgarden à domicile

UEFA Conference League | Jeudi soir, La Gantoise s'est inclinée 0-1 à domicile face à Djurgarden, dans le cadre de la 3e journée de la Conference League. Le but de Danielson (38e) a permis aux Suédois de faire la bonne opération et s'emparer seuls de la première place du groupe F.

De Belga

Partager cet article

La Gantoise n'a pas manqué d'occasion pour faire la différence dans son propre stade. Dès l'entame, Odjidja a mis le portier adverse à contribution sur des tentatives puissantes (5e et 17e), et l'ancien Gantois Eriksson lui a répondu avec un envoi travaillé à quelques centimètres de la lucarne défendue par Nardi (22e).

Le même Eriksson a ensuite déposé un ballon à l'entrée des six mètres sur un coup de coin, sur la tête d'un Danielson arrivé à toute allure pour fusiller Nardi (0-1, 37e) et refroidir la Ghelamco Arena chauffée à blanc, après que des supporters adverses ont pénétré la tribune destinée aux Gantois pendant l'avant-match pour y dérober des banderoles.

En deuxième période, il n'y en a eu presque que pour La Gantoise. Cuypers, bien trouvé par Owusu par-dessus la défense, n'a pas cadré sa tentative face à Zetterström (48e) et le coup franc de Castro-Montes est passé près du cadre quelques minutes plus tard (54e).

Après une tentative de bicyclette de Cuypers passée à côté du poteau (61e), la domination gantoise ne s'est plus convertie en occasions concrètes, et les Buffalos ont dû concéder leur défaite face à des visiteurs suédois plus réalistes.

Ce résultat, combiné avec la victoire de Molde contre les Shamrock Rovers plus tôt jeudi (3-0), voit Djurgarden s'emparer de la tête du groupe F avec 7 points. Molde et La Gantoise sont désormais à égalité (4 points) devant les Rovers, derniers avec 1 unité.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top