De Ketelaere continue de chercher sa place dans l’équipe du Milan AC

UEFA Champions League |

Alors qu’Erling Haaland n’arrête pas de pulvériser les records depuis son transfert à Man City, Charles De Ketelaere s'en sort beaucoup moins bien depuis son transfert du Club de Bruges au Milan AC. Ce dernier n’a pas non plus réussi à s'imposer contre Chelsea ce mercredi (défaite 3-0).

De Pickx

Partager cet article

La grosse occasion de but juste avant la mi-temps est peut-être symbolique de la situation dans laquelle se trouve Charles De Ketelaere : après un beau rush de Rafael Leão sur la gauche, le Belge reçoit le ballon à la hauteur du point de penalty, mais CDK frappe un peu trop faiblement du droit et le gardien Kepa l’arrête sans problème. Une occasion unique d'égaliser à 1-1 et de remettre son équipe dans le jeu, mais, une fois de plus, ce n’était pas assez pour notre compatriote de 21 ans. Chelsea a finalement remporté la rencontre 3-0. Pour De Ketelaere, les intentions sont bonnes mais en attendant, après trois mois à Milan, son compteur de buts est toujours à zéro.

Quelle différence avec Erling Haaland (22 ans), qui, à Manchester City mercredi soir, n'a eu besoin que d'une mi-temps contre Copenhague pour inscrire ses 18e et 19e buts de la saison. Et nous ne sommes qu'au début du mois d'octobre ! Les personnalités des deux joueurs sont bien différentes. Là où Haaland est qualifié comme monstre – et il le croit lui aussi -, Charles De Ketelaere est plus posé, plus poli, même timide. Dans le système de jeu bien cadenassé de Guardiola, Haaland apporte toujours sa touche tandis que CDK cherche encore sa place dans le jeu milanais. Si les deux joueurs ne partagent pas la même place et ont donc des objectifs bien différents, la comparaison entre dans les deux adaptations est quand même criante de vérité.

Trop peu d'autorité

Dès les premiers matchs sous le maillot Rossoneri, on a pu constater à quel point CDK faisait de son mieux pour se rendre disponible... mais n'obtenait que rarement le ballon. Il n'a jamais fait d'histoires à ce sujet. Cela ne s'est pas beaucoup amélioré quelques mois plus tard. Pour l'instant, le Diable Rouge ne sait pas comment se faire respecter par ses coéquipiers pour qu’ils jouent aveuglément avec lui, comme c’était le cas au Club de Bruges.

De Ketelaere semble surtout préoccupé par les consignes tactiques (défensives) de l'entraîneur Stefano Pioli - qui a toujours confiance en sa nouvelle recrue - plutôt que de proposer des solutions créatives. La tâche consistera à se débarrasser de cette camisole de force. "Le coach me demande d'être agressif quand je n'ai pas le ballon, de jouer verticalement et d'être proche de l'attaquant", a révélé CDK avant le match de Ligue des champions contre Chelsea. "Je sais que je dois m'adapter au style de jeu du Milan. Stefano Pioli aide tous les joueurs à s'améliorer, moi d'abord. Je grandis en tant que joueur étape par étape, donc j'espère que ce premier but arrivera bientôt."

Pas de panique

En attente de son premier but pour l’AC Milan, la presse tabloïd italienne est déjà prête à sortir l’artillerie lourde avec des articles sur la façon dont les supporters milanais veulent déjà se débarrasser de ce transfert estival. Le directeur sportif Paolo Maldini, grand instigateur du transfert du Diable Rouge, protège son poulain. "Il n'y a personne à Milan qui doute de lui", a déclaré Maldini à La Gazzetta dello Sport la semaine dernière. "Mais nous devons lui donner le temps nécessaire. Il a déjà prouvé qu'il est un super talent".

Même au Club de Bruges et chez les Diables Rouges, De Ketelaere a eu besoin de temps à chaque fois pour s'imposer et faire autorité dans le vestiaire. Pas de panique. C'est un footballeur qui doit compter sur des automatismes et une synergie avec les joueurs qui l'entourent, pas quelqu'un qui force ou qui chasse instinctivement les buts. Ce n'est pas différent à Milan, mais l'importante indemnité de transfert et le prestige du club signifient que la loupe est désormais sur lui. Qui sait, peut-être que ce premier but tombera ce week-end lors de la 9e journée de Serie A contre la Juventus. Et alors l'avis des observateurs aura soudainement l'air complètement différent.


Suivez la Ligue des Champions tout au long de la saison sur les chaînes Pickx+ Sports, disponibles dans le forfait Pickx Sports.

Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la Challenger Pro League. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top