Anderlecht doit "prendre chaque match pour progresser", pense Felice Mazzu

UEFA Conference League | A nouveau battu en championnat dimanche (0-1 contre Charleroi), Anderlecht peut rebondir avec la réception de West Ham, jeudi, en Conference League. "Nous devons prendre chaque match pour progresser, pour évoluer, pour faire les choses du mieux possible et engranger de la confiance", a déclaré l'entraîneur Felice Mazzu, mercredi, en conférence de presse.

De Belga

Partager cet article

West Ham est leader du groupe B avec 6 points devant Anderlecht (4), le FCSB (1) et Silkeborg (0). "Même si beaucoup de gens ne croient pas en nous pour demain, je pense que mon groupe est capable de faire de bonnes choses contre un adversaire comme celui-ci", a analysé Mazzu. "Même si ce match est peut-être 'moins important' que celui de dimanche (à Malines, ndlr), nous voulons montrer que nous avons envie de bien faire les choses et que nous ne voulons pas laisser aller cette compétition."

Face aux 'Hammers', 15e de la Premier League avec 7 points en 8 matchs, le défi sera aussi physique pour les Anderlechtois. "Tout le monde sait que l'impact physique est important dans le championnat anglais, mais nous savons aussi qu'il n'y a pas que ça", a expliqué le T1 anderlechtois. "West Ham a transféré pour plus de 150 millions d'euros, cela veut dire qu'il y a de la qualité technique et nous ne devons pas nous arrêter qu'à l'aspect physique. Mais cet aspect-là sera important."

Mercredi, Lucas Stassin, auteur de 6 buts en 7 rencontres de Challenger Pro League avec le RSCA Futures, s'est entraîné avec l'équipe A. "Sa présence est méritée", a confié Mazzu. "Lucas fait des bonnes prestations, au-delà des buts qu'il marque. Il a beaucoup évolué. Demain, c'est peut-être une opportunité, vu que le nombre de joueurs sur la feuille de match est plus conséquent, de donner un signal à lui et aux jeunes."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top