Les Red Flames face à l'un des matches les plus importants de leur histoire jeudi

Red Flames | Les Red Flames se sont rassemblées lundi au centre national de Tubize pour préparer leur, espèrent-elles, double duel de barrage pour la Coupe du monde de football féminin en Australie et Nouvelle-Zélande l'an prochain.

De Belga

Partager cet article

Elles étaient 24 à s'être présentées, toutes ne se sont pas entraînées revenant d'un week-end avec leur club respectif, et certaines ont encore joué dimanche. Ives Serneels, le sélectionneur national, a préféré s'entraîner à Tubize et le groupe, qu'il espère au complet, effectuera le déplacement mercredi seulement vers le Portugal.

La Belgique doit en effet d'abord passer le cap du Portugal, 27e au ranking FIFA, jeudi (19h00 heure belge) à l'Estadio do FC Virela (3.500 places) à Caldas de Vizela dans la banlieue sud de Guimaraes, en match unique. Un succès face aux Lusitaniennes permettraient aux joueuses d'Ives Serneels, 19es au ranking FIFA, de défier l'Islande (FIFA 14), directement qualifiée pour ce 2e tour, le 11 novembre au stade Roi Baudouin. Ce n'est alors que les Red Flames auront une chance de disputer, pour la première fois de leur histoire, la phase finale d'une Coupe du monde, du 20 juillet au 20 août en Australie et Nouvelle-Zélande.

Des trois lauréates des barrages, les deux meilleures nations (à l'issue de la phase de poule et du second match de barrage) seront en effet qualifiées. Le troisième participera cependant encore aux barrages inter-confédérations.

Lors du dernier affrontement entre Portugaises et Belges, lors de la Coupe de l'Algarve en 2020, le Portugal s'était incliné par le plus petit écart (0-1).En qualifications pour la Coupe du monde 2019, la Belgique avait partagé (1-1) et s'était imposée (1-0).

Les deux pays se sont affrontés à 8 reprises dans leur histoire avec un bilan nettement favorable aux Belges (5 victoires, 1 partage et 2 défaites).

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top