Les Etats-Unis décrochent leur 11e titre, le 4e de suite

Basket | En battant la Chine 83 à 61 en finale devant 15.895 spectateurs, les Etats-Unis ont ajouté un 11e titre de championnes du monde de basket féminin, à leur palmarès le 4e de suite, samedi au Superdome de Sydney en Australie.

De Belga

Partager cet article

Privées d'un de leur cadre, Li Meng (malade), comme en demi-finales, les Chinoises ont été les seules sur le tournoi à tenir la distance face aux Américaines. Après s'être inclinée 77-63 en phase de poule, la Chine a tenu bon en première mi-temps (33-43).

Sans Kaleha Copper (hanche), les Etats-Unis ont pris le large en seconde période grâce à une grosse défense. A'ja Wilson a terminé avec 19 points au compteur et Kesley Plum a rajouté 17 unités. C'est le 3e titre pour Breanna Stewart. Li Yueru a fini avec 19 points et 12 rebonds pour la Chine.

Les Etats-Unis ont déjà été titrés en 1953, 1957, 1979, 1986, 1990, 1998, 2002, 2010, 2014 et 2018. Auquel il faut ajouter 9 titres olympiques dont celui de Tokyo l'an dernier, le 7e consécutif. Cheryl Reeve, le coach de Minnesota, qui a succédé à Dawn Staley après les JO, a poursuivi la série victorieuse au tournoi de qualification à Washington en février, l'étendant désormais à 55 victoires de suite, dont 30 en Coupe du monde (un record).

La Chine est en argent comme en 1994 (battue par le Brésil en finale) après avoir décroché le bronze en 1983.

Chez elle, devant 9.454 spectateurs, l'Australie a conquis le bronze grâce à Lauren Jackson, 41 ans. Sortie de sa retraite, l'intérieure des Opals a alimenté encore un peu plus à sa légende pour sa 5e Coupe du monde après avoir inscrit 30 points (7 rebonds) en 21 minutes de jeu dans le match pour la 3e place remporté 95 à 65 face au Canada.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top