Feu vert pour la chambre de compensation de la Fifa à Paris

Football | La FIFA a annoncé jeudi avoir obtenu l'accord des autorités réglementaires françaises pour installer à Paris sa future chambre de compensation, chargée de centraliser les paiements aux clubs formateurs en cas de transfert, un enjeu représentant plusieurs centaines de millions d'euros par an.

De Belga

Partager cet article

Cette nouvelle entité va pouvoir entamer ses activités "très prochainement", indique dans un communiqué Emilio Garcia Silvero, directeur juridique de l'instance, alors que sa fonction d'établissement de paiement nécessitait le feu vert de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), accordé le 23 septembre.

La création d'une chambre de compensation pour les transactions entre clubs s'inscrit dans une réforme plus large du marché des transferts, en cours d'adoption, qui inclut le rétablissement d'une licence d'agent et un encadrement de leurs commissions.

Dans un premier temps, cette structure installée dans la nouvelle antenne parisienne de la FIFA, inaugurée en juin 2021 à l'Hôtel de la Marine, doit se concentrer sur les paiements (indemnité de formation et contribution de solidarité) aux clubs formateurs. Une extension aux indemnités de transfert avait été évoquée il y a plusieurs années, mais n'a pas encore été adoptée.

Selon la FIFA, une grande partie de la rétribution prévue pour les clubs formateurs leur échappe, faute de centralisation de ces transactions : l'instance "estime à près de 400 millions de dollars (environ 410 millions d'euros) le montant qui devrait" leur être distribué chaque année, alors qu'ils ne "perçoivent actuellement qu'environ 70 à 80 millions de dollars".

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top