Sjoerd Bax vainqueur surprise de la Coppa Agostini devant Alejandro Valverde

Cyclisme | Sjoerd Bax (Alpecin-Deceuninck) s'est adjugé la 75e édition de la Coppa Agostoni (1.1) courue jeudi sur 193 km autour de Lissone. Le Néerlandais s'est imposé au sprint devant l'Espagnol Alejandro Valverde et l'Italien Andrea Piccolo (EF Education-EasyPost).

De Belga

Partager cet article

Avant le départ, la formation Lotto Soudal, qui joue son maintien dans le WorldTour, a dû enregistrer un forfait avec celui de Tim Wellens pour des raisons personnelles.

Dès les premiers kilomètres, quatre coureurs se sont isolés en tête avec Johan Meens (Bingoal Pauwels Sauces Wallonie-Bruxelles), l'Italien Michael Belleri, le Danois Anders Foldager (Biesse-Carrera) et l'Espagnol Diego Pablo Sevilla (Eolo-Kometa).

Le groupe de tête a ensuite été réduit à trois coureurs lorsque Meens a lâché dans les premières difficultés. Dans le peloton, Alberto Bettiol (EF Education-EasyPost) a attaqué à 70 km de l'arrivée et a rejoint les trois échappés à 59 km de la ligne. Le quatuor a cependant été repris à 50 km de l'arrivée.

Le final a été très animé et les Italiens Domenico Pozzovivo (Intermarché-Wanty Gobert) et Davide Formolo (UAE Emirates) ont placé une offensive à 35 km de la ligne. Les deux hommes ont ensuite été rejoints par le Français Guillaume Martin (Cofidis), les Espagnols Alejandro Valverde et Enric Mas (Movistar), le Néerlandais Sjoerd Bax, le Colombien Rigoberto Uran (EF Education-EasyPost) et les Italiens Andrea Piccolo et Vincenzo Nibali (Astana).

Les neuf hommes de tête se sont joués la victoire au sprint et Sjoerd Bax s'est montré le plus rapide devant Alejandro Valverde et Andrea Piccolo. Kobe Goossens (Intermarché-Wanty Gobert) termine 11e et meilleur Belge.

Bax, qui succède au palmarès au Kazakh Alexey Lutsenko, décroche à 26 ans la première victoire de sa carrière professionnelle.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top