Coup d'envoi de la Coupe du Monde de cyclo-cross dimanche aux Etats-Unis

Cyclisme | C'est désormais une tradition bien ancrée. Comme c'est le cas depuis 2015, la Coupe du Monde de cyclo-cross démarre aux États-Unis, avec la manche de Waterloo disputée ce dimanche dans le Wisconsin, sur les terres du fabricant de cycles Trek et qui précède d'une semaine la seconde manche américaine, qui se déroulera à Fayetteville (Arkansas), le dimanche 16/10. La troisième épreuve made in USA (à Iowa City, théâtre des derniers Mondiaux), a elle disparu du calendrier...

De Tagtik

Partager cet article

A une époque où la Coupe du Monde ne comptait que 8 manches, contre 14 aujourd'hui, louper les manches américaines en début de saison était tout simplement impensable, sous peine d'avoir déjà perdu toutes chances au classement final de la Coupe du Monde.

Avec l'augmentation du nombres de manches, la disparition de la course d'Iowa City et la répartition des points accordés aux 25 premiers (40, 30, 25, 22, 21, 20, 19, 18, et ainsi de suite jusqu'à 1 point accordé au 25e classé), il est désormais parfaitement envisageable de gagner la Coupe du Monde sans disputer les deux manches américaines.

Certains choisiront sûrement de faire l’impasse sur cette semaine aux States, car les déplacements sont chers, le décalage horaire est important et tous les coureurs possèdent une calculette...  

Un coureur qui aurait gagné les deux manches et pris 80 points aux States, pourrait parfaitement être rattrapé sur les 12 manches restantes, en perdant en moyenne 8 ou 9 points par épreuve sur ses adversaires.

Moins décisive que par le passé cette première manche à Waterloo s'annonce néamoins spectaculaire.

L'an passé, chez les hommes, Eli Iserbyt s'était imposé devant son équipier Michael Vanthourenhout et Quinten Hermans. Chez les Dames la victoire était revenue à Marianne Vos devant Lucinda Brand et Denise Betsema.

Les participants

Chez les hommes, en l'absence de Van Aert et Van der Poel et avec la suspension de Toon Aerts, on devrait assister à un duel entre Iserbyt et Vanthourenhout. Attention aussi à Lars van der Haar, Thibau Nys ou Laurens Sweeck.

Chez les dames, l'armada néerlandaise avec Lucinda Brand, Denise Betsema, Fem van Empel, Annemarie Worst, Inge van der Heijden, Ceylin del Carmen Alvarado, Manon Bakker, Maud Kaptheijns et Veerle Goossens paraît a priori imprenable. Clara Honsinger, qui court à domicile, peut viser un top 5, Kata Blanka Vas ne sera pas aux Etats Unis, tout comme les meilleures spécialistes belges. La Française Hélène Clauzel est à surveiller.




Video: revoir la course hommes en 2021



Video : revoir la course dames en 2021


Le calendrier de la Coupe du Monde 2022/2023 :

  • Dimanche 9 octobre 2022 : Waterloo (États-Unis)
  • Dimanche 16 octobre 2022 : Fayetteville (Etats-Unis)
  • Dimanche 23 octobre 2022 : Tabor (République tchèque)
  • Dimanche 30 octobre 2022 : Maasmechelen (Belgique)
  • Dimanche 13 novembre 2022 : Beekse Bergen (Pays-Bas)
  • Dimanche 20 novembre 2022 : Overijse (Belgique)
  • Dimanche 27 novembre 2022 : Hulst (Pays-Bas)
  • Dimanche 4 décembre 2022 : Anvers (Belgique)
  • Dimanche 11 décembre 2022 : Dublin (Irlande)
  • Samedi 17 décembre 2022 : Val di Sole (Italie)
  • Lundi 26 décembre 2022 : Gavere (Belgique)
  • Dimanche 8 janvier 2023 : Zonhoven (Belgique)
  • Dimanche 22 janvier 2023 : Benidorm (Espagne)
  • Dimanche 29 janvier 2023 : Besançon (France)
Suivez la première manche de la Coupe du Monde cyclo-cross UCI ce dimanche 9 octobre à Waterloo (USA), dès 19h20, sur Pickx Live et Pickx+ Sports 1. Le départ de la course femmes est donné à 19h30, suivi des hommes à 21h.

Suivez le meilleur de la saison de cyclo-cross : les huit manches du Superprestige et l’intégralité de la Coupe du Monde sont à suivre sur les chaînes Pickx+ Sports, disponibles avec l'option Pickx Sports de Proximus.


Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top