L'entraîneur japonais de Deinze jette l'éponge "pour le bien du club"

Challenger Pro League | C'est tout sauf une surprise : l'entraîneur du KMSK Deinze, Takahisa Shiraishi, a préféré jeter l'éponge et remettre son sort entre les mains des dirigeants du club. Un fameux aveu d'impuissance ou un emballage médiatique acceptable pour un renvoi pur et simple ? A la dérive en championnat, les Flandiens avaient en tous cas bien besoin d'un électrochoc...

De Tagtik

Partager cet article

Agé de 46 ans, le Japonais a communiqué sa décision jeudi matin à la direction et au groupe de joueurs. Dans la foulée, le club a rendu cette décision publique.

"Ce matin, notre T1 Takahisa Shiraishi a choisi, pour le bien de notre projet, de remettre ses fonctions à la disposition du club. Une décision prise en commun par le KMSK Deinze et Takahisa Shiraishi", explique le communiqué officiel. "Il a beaucoup contribué a l'amélioration des structures sportives  du club. Le KMSK Deinze veut remercier Taka pour son travail et sa motivation ces dernières semaines et lui souhaite bonne chance pour la suite de sa carrière."

Shiraishi avait succédé l'été dernier à Wim De Decker comme T1 du KMSK Deinze. Le Japonais avait pour mission de traduire sur le terrain les ambitions élevées des nouveaux actionnaires. Mais, après six journées de compétition, Deinze est avant-dernier au classement avec 5 points (sur 18). Le président Denijs Van de Weghe s'en était pris en début de mois à la gestion sportive du club.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top