Une femme va arbitrer un match de Serie A pour la première fois

Serie A | L'arbitre italienne Maria Sole Ferrieri Caputi va devenir la première femme de l'histoire à diriger un match de Serie A dimanche, a annoncé mercredi l'association des arbitres italiens (AIA).

De Belga

Partager cet article

Ferrieri Caputi, 31 ans, officiera lors de la rencontre de Championnat d'Italie entre Sassuolo et la Salernitana dimanche à 15h00.

"Ce n'est pas un jour anodin. Je suis assez ému" s'est réjoui Alfredo Trentalange, le patron de l'AIA lors d'une conférence de presse.

"Maria Sole fera ses débuts en Serie A sur la base de son mérite. Nous n'accordons pas de privilèges. Elle l'a mérité. C'est un succès pour tout le secteur de l'arbitrage" a-t-il poursuivi.

Promue dans l'élite des arbitres italiens en juillet dernier, Ferrieri Caputi a déjà dirigé 23 matches de Serie C (troisième division) l'année dernière, trois rencontres de Serie B et 2 de Coupe d'Italie. La FIFA a décidé de la sélectionner pour participer à la Coupe du monde féminine des moins de 17 ans du 11 au 30 octobre.

Cette annonce intervient à huit semaines du début de la Coupe du monde au Qatar, où la Française Stéphanie Frappart, la Rwandaise Salima Mukansanga et la Japonaise Yoshimi Yamashita feront partie des 36 arbitres principaux.

La Brésilienne Neuza Back, la Mexicaine Karen Diaz Medina et l'Américaine Kathryn Nesbitt officieront, elles, parmi les 66 arbitres assistants.

Stéphanie Frappart, 38 ans, est devenue la première Française à arbitrer un match de Ligue 1 en 2019. Depuis, elle a notamment dirigé la Supercoupe de l'UEFA en 2019 et la finale du Mondial féminin la même année. A l'Euro masculin en 2021, elle était quatrième arbitre.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top