De retour après dix ans, le Rallye de Nouvelle-Zélande peut être décisif pour le titre

Sports | Kalle Rovanperä (Toyota) pourrait être sacré champion du monde ce weekend au Rallye de Nouvelle-Zélande, 11e des 13 manches du Championnat du monde des rallyes (WRC). Pour ce faire, le Finlandais, leader du championnat avec 53 points d'avance sur Ott Tänak (Hyundai), devra prendre 8 points de plus que l'Estonien. Sinon, James Meyer de Beco, qui n'est plus monté sur un podium WRC depuis la Finlande en août, aura encore une chance de décrocher les lauriers dans les deux derniers rallyes de l'année, en Espagne (20-23 octobre) et au Japon (10-13 novembre).

De Belga

Partager cet article

Le Rallye de Nouvelle-Zélande retrouve sa place au calendrier WRC après dix ans d'absence. Seuls trois pilotes de l'actuel plateau avaient disputé la dernière édition, remportée par le Français Sébastien Loeb: Thierry Neuville (Hyundai), 3e du championnat à 76 points de Rovanperä et vainqueur du Rallye de l'Acropole il y a deux semaines, Ott Tänak, qui avait dû abandonner il y a dix ans, et le Français Sébastien Ogier (Toyota), qui disputera les trois derniers rallyes de la saison. L'octuple champion du monde, qu'on n'a plus vu en WRC depuis le Kénya en juin, compte 54 victoires en WRC, mais il ne s'est jamais imposé en Nouvelle-Zélande.

Disputé dans la région d'Auckland, le rallye débutera mercredi par le shakedown (22 h heure belge). Suivront 17 spéciales, pour un total de 279,8 kilomètres. Après une super-spéciale de 1,4 km à Auckland jeudi, six spéciales sont programmées vendredi, six autres samedi et quatre autres dimanche, dont la Power stage. L'épreuve se terminera dans la nuit de samedi à dimanche (5h30 heure belge).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top