Ysaline Bonaventure "super fière" après l'une des plus belles victoires de sa carrière

Sports | Ysaline Bonaventure n'avait plus battu une joueuse si bien classée au ranking WTA depuis sa victoire contre l'Espagnole Garbine Muguruza en Fed Cup, en avril 2019. Mardi au 1er tour à Tallinn, la Belge, 138e mondiale, s'est imposée sur un double 6-4 contre l'Américaine Shelby Rogers (WTA 35). "Je suis vraiment super fière de cette victoire", a dit la Stavelotaine à l'issue du match. "Je sais à quel point j'ai galéré avec les pépins et les blessures, donc je suis super fière de revenir à mon meilleur niveau."

De Belga

Partager cet article

Sortie des qualifications, la Belge se sent bien en cette fin de saison. "Tout s'aligne pour le moment, la tête et le physique. J'espère que c'est de bon augure pour la suite", a ajouté celle qui a déjà la première levée du Grand Chelem 2023 en point de mire. "Mon objectif est d'être top 100 pour intégrer le tableau final de l'Open d'Australie. Il me faut 190 points et c'est dans les tournois WTA que je vais en grappiller le plus. J'espérais enchaîner les matches en venant à Tallinn, c'est réussi."

Contre Rogers, la gauchère a pu s'appuyer sur une bonne première balle. "J'ai eu énormément de points gratuits grâce à ça. La clé du match a aussi été mon agressivité sur les retours. J'ai eu des opportunités sur ses secondes balles, ça a payé", a analysé Bonaventure, 28 ans.

En huitièmes de finale, la Belge rencontrera la Suissesse Jil Teichmann (WTA 36), contre qui elle mène 2-1 aux confrontations directes. Depuis 2019 et leur dernier duel, Teichmann a toutefois passé un cap. "Elle a fait un bon bout de chemin depuis lors, elle sera la favorite sur papier. Je n'ai rien à perdre, j'espère simplement continuer à faire de belles choses."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top