Victoire probante pour Bonaventure qui écarte Rogers à Talinn, 35e mondiale

Sports | Issue des qualifications, Ysaline Bonaventure (WTA 138) s'est imposée au premier tour du tournoi WTA 250 de Tallinn, joué sur surface dure et doté de 251 750 dollars, mardi en Estonie. La Stavelotaine de 28 ans a battu l'Américaine Shelby Rogers (WTA 35) en deux sets et 1h28 de jeu : 6-4, 6-4.

De Belga

Partager cet article

La gauchère belge a saisi chaque opportunité dans ce premier duel entre les deux joueuses sur le circuit. Parvenant à conserver sa mise en jeu dans le 1er set, Bonaventure a tourné en tête grâce à deux breaks contre l'Américaine de 29 ans, éliminée au 3e tour de l'US Open par la Tunisienne Ons Jabeur, future finaliste.

Pour la première fois dans un tableau finale d'une épreuve WTA depuis Roland-Garros, elle a continué sur sa lancée. Après avoir loupé quatre balles de match, dont deux sur son service, Bonaventure a ponctué la rencontre sur une faute directe de son adversaire.

Au 2e tour (huitièmes de finale), Bonaventure rencontrera la Suissesse Jil Teichmann (WTA 36), 9e tête de série et tombeuse en deux sets (6-4, 7-6) de l'Allemande Laura Siegemund (WTA 179). Bonaventure mène deux victoires à une contre la Suissesse de 25 ans.

Il s'agit d'une des plus belles victoires de la carrière de Bonaventure au regard du classement de son adversaire. Bonaventure a déjà battu, entre autres, la Chinoise Shuai Zhang, alors 38e mondiale, au premier tour de l'US Open 2020, l'Espagnole Garbine Muguruza, alors 19e en Fed Cup en 2019 ou encore la Croate Donna Vekic, 26e à Indian Wells en 2019.

Autre Belge présente dans la capitale estonienne, Kirsten Flipkens (WTA 42 en double) jouera en compagnie de la Suissesse Belinda Bencic. Elles seront opposées plus tard dans la journée au premier tour au duo composé de la Roumaine Jaqueline Cristian et de l'Allemande Vivian Heisen.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top