Il était une fois un Diable : Jos Volders

Football |

En cette année 2022, Pickx vous propose une nouvelle série consacrée aux Diables Rouges qui n’ont pas vraiment marqué l’Histoire. Internationaux le temps d’une poignée de sélections, ils figurent tout de même dans le grand livre de notre équipe nationale. Focus cette fois-ci sur Jos Volders.

De Pickx

Partager cet article

Né à Quaedmechelen, une section de la commune de Ham, en 1949, Jos Volders (debout au centre sur la photo ci-dessus) effectue sa formation dans le club de sa ville natale, le KFC Taxandria Kwaadmechelen. En 1967, il intègre l’équipe première du Sporting d’Anderlecht. L’arrière gauche y reste sous contrat jusqu'en 1974, année où il est transféré au Club de Bruges, alors grand rival des Bruxellois.

Années de gloire et sélection chez les Diables

Ce transfert à Bruges est un succès. Sous les ordres de l'entraîneur autrichien Ernst Happel, les Blauw en Zwart deviennent un club européen de premier plan. Et Jos Volders y contribue en tant que titulaire. Trois années consécutives, en 1976, 1977 et 1978, le club remporte le titre de champion de Belgique. Il réussit même le doublé, triomphant également en finale de la Coupe de Belgique en 1977. Et il atteint aussi deux fois les finales européennes, en Coupe de l'UEFA en 1976 et en Coupe d'Europe I en 1978, s’inclinant les deux fois face à Liverpool.

Au cours de ces années glorieuses, Volders se voit récompensé de ses prestations par une sélection en équipe nationale. Titularisé, il joue en 1977 l’intégralité de la rencontre opposant les Diables Rouges aux Pays-Bas lors d’un match de qualification pour la Coupe du monde. Mais les Néerlandais s’imposent chez nous sur le score de 0-2 grâce à des buts de Johnny Rep et Johan Cruyff.

KV Malines et Eendracht Aalter

Après son deuxième échec en finale européenne, Happel quitte le Club de Bruges. Les saisons suivantes sont marquées par une succession de nouveaux entraîneurs et Volders se voit attribuer beaucoup moins de temps de jeu. En 1981, des joueurs clés comme René Vandereycken, Georges Leekens, Walter Meeuws et Fons Bastijns quittent tous Bruges en même temps. Volders, quant à lui, y reste et a de nouveau l’occasion de jouer plus. Mais le club évite de justesse sa relégation en deuxième division.

En 1982, Volders décide à son tour de quitter Bruges. Il rejoint ainsi, à 33 ans, le KV Malines qui évolue alors en deuxième division. Il y connaît à nouveau le succès, remportant avec son club le titre de champion. Après une deuxième année au service du club qui se solde par une honorable sixième place en première division, le défenseur met un terme à sa carrière professionnelle. Il devient alors joueur-entraîneur à l’Eendracht Aalter. Il entraînera par la suite le VK Torhout et le FC Oostakker, avant de quitter définitivement le monde du football.

Fan de notre série ? Replongez dans l’histoire de Didier Ernst chez les Diables Rouges.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top