Anthony Vanden Borre, le retour inattendu sous Wilmots en 2014

Football |

Revenu du diable Vauvert en 2014 sur les pelouses de Jupiler Pro League, Anthony Vanden Borre parviendra à convaincre Marc Wilmots de le prendre dans sa valise pour la Coupe du monde au Brésil.

De Pickx

Partager cet article

Anthony Vanden Borre est et reste l'un des grands mystères du football belge. A 16 ans, il se fait rapidement une place dans l'équipe première du RSC Anderlecht, aux côtés de Vincent Kompany. Ce dernier montre de suite une grande maturité, alors que Vanden Borre impressionne en tant que footballeur mais manque de régularité. Il montre alors tout son talent lors d'un match avec l'équipe nationale contre l'Espagne en 2008, où il réalise une performance presque inédite. Toutefois, cette performance est restée bien unique dans la carrière de VDB qui est un enfant terrible et dont certains excès lui ont coûté cher.

Anderlecht en tire des conclusions et le laisse partir. À 19 ans, il est transféré à la Fiorentina pour 4 millions d'euros et à partir de ce moment-là, la situation se dégrade. La patience est moindre à l'étranger et à la Fiorentina, au Genoa et à Portsmouth, il n'explose pas. Le KRC Genk le ramène en Belgique où il brille par intermittence et devient champion en 2011. En janvier 2013, Anderlecht lui tend la main. Il y obtient un contrat basé sur les performances et Vanden Borre a pour objectif la Coupe du monde 2014. Personne ne le prend au sérieux, mais Vanden Borre réalise une très bonne saison 2013-14. Le talent, combiné avec ses capacités techniques, sa puissance en duel et sa capacité à courir – oui,  il avait beaucoup de qualités - confirme enfin que Vanden Borre semble avoir mûri à 25 ans.

Mauvais geste

Le sélectionneur national Marc Wilmots surprend tout le monde et appelle Vanden Borre pour le stage international de mars 2014. Contre la Côte d'Ivoire, Vanden Borre joue 45 minutes, faisant son retour avec l'équipe nationale après presque quatre ans d’absence. Par la suite, on lui redonne des occasions de jouer et Wilmots décide de l'emmener à la Coupe du monde 2014. Vanden Borre réalise ainsi l'un des retours les plus marquants de l'histoire du football belge, car un an auparavant, il semblait encore perdu comme footballeur.

Vanden Borre joue finalement un match à la Coupe du monde. Il est titulaire contre la Corée du Sud, mais le football de rue en lui refait surface. Il décide de marcher sur un ballon, ce qui est considéré comme une humiliation pour l'adversaire. Un joueur sud-coréen le prend alors mal et lui donne un gros tampon. Le verdict est sans appel : une fracture du péroné. Vanden Borre paie donc encore le prix fort pour avoir défié l'adversaire. "Il a fait une bonne Coupe du monde, mais quand il a marché sur le ballon, cela a tout gâché. C'était une bêtise de sa part, je le lui ai dit", a déclaré plus tard Wilmots à La Dernière Heure à ce sujet.

Fin de carrière à 29 ans

Cela s'est avéré être le début de la fin. Vanden Borre est indisponible pendant des mois et ne retrouve pas son meilleur niveau avec Anderlecht par la suite, même s'il montre une fois de plus sa grande classe sur le terrain d'Arsenal en y marquant deux buts en Ligue des champions. Il a des problèmes avec les entraîneurs par la suite et est relégué dans le noyau B. Le 16 novembre 2014, il joue son tout dernier match international avec la Belgique contre le Pays de Galles, et ce, à seulement 27 ans. Vanden Borre aura porté la vareuse de l'équipe nationale à 29 reprises.

Anderlecht le loue à Montpellier en 2016, mais il fait un nouveau flop. Par la suite, il passe gratuitement par les Congolais du TP Mazembe, mais il y reste sur le banc. Vincent Kompany tente de lui donner une autre chance et il est autorisé à s'entraîner à Bruxelles, mais cela ne fonctionne pas et il ne joue pas une seule minute avec Anderlecht. Vanden Borre a donc presté son dernier match au plus haut niveau le 4 novembre 2016. Il a pu jouer 1 minute avec Montpellier contre l'Olympique de Marseille, le club dont il est fan. Personne ne pensait à cette époque, à peine âgé de 29 ans, qu’il avait déjà terminé sa carrière au plus haut niveau.

Toujours plus d'invités surprises au Mondial ?

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top