Le duo Van Zandweghe/Colpaert finit 12e, le quatre de couple 13e aux Mondiaux d'aviron

Sports | Le duo composé de Niels Van Zandweghe et Marlon Colpaert a pris la 6e et dernière place de la finale B pour terminer 12e du deux de couple poids légers aux championnats du monde d'aviron, samedi à Racice, en République tchèque. Le quatre de couple de Tim Brys, Gaston Mercier, Ward Lemmelijn et Ruben Claeys a quant à lui bouclé sa régate sur une note positive en remportant la finale C, obtenant la 13e position finale.

De Belga

Partager cet article

Van Zandweghe et Colpaert, 5e après les premiers 500 m, se sont ensuite fait dépasser par les Néo-Zélandais, qu'ils avaient pourtant dominé en quarts de finale. Le Brugeois et l'Ostendais ont fini en 6:33.33 d'une course remportée par le Portugal en 6:28.78. Ils s'étaient hissés dans le top 12 mondial en se classant 2e de leur quart de finale, mais ont ensuite échoué d'accéder à la finale A en terminant jeudi 5e de leur demi-finale.

Le quatre de couple est lui passé en seconde position aux 500 et 1.000 mètres derrière les Tchèques, 11e du dernier Euro de Munich, avant d'accélérer et de remporter leur course pour les places 13 à 17. En 5:51.74, le quatuor a devancé les Etats-Unis (5:52.05) et la République tchèque (5:55.36). Visant une participation aux JO de Paris, Brys, Mercier, Lemmelijn et Claeys ont profité de ces Mondiaux pour sensiblement combler le trou avec les grandes nations des bateaux longs. En repêchages, ils n'ont été écartés des demi-finales que de 32 centièmes par la Lituanie, terminant à quelques secondes seulement de nations comme la France et la Suisse.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top