Alec Segaert: "Nous savions que cela allait être difficile"

Cyclisme | Les espoirs belges (U23) ont livré une bonne prestation vendredi lors de la course en ligne des championnats du monde de cyclisme mais n'ont obtenu à l'arrivée qu'une 10e place avec Jenno Berckmoes comme meilleur résultat. "Nous savions que cela allait être difficile", a reconnu Alec Segaert, lui-même 19e, à l'arrivée.

De Belga

Partager cet article

Segaert, vice-champion du monde dans l'épreuve contre-la-montre, accompagnait encore dans le dernier tour Yevgeniy Fedorov et Mathias Vacek, qui allaient terminer dans cet ordre aux deux premières places. Il n'a toutefois pas pu résister dans le dernier passage de Mount Pleasant. "Dommage, mais j'avais déjà senti lors des tours précédents que je n'avais pas les meilleures jambes. J'arrivais toujours à passer cette pente, mais il fallait s'accrocher. Cela n'a pas réussi lors du dernier passage. C'est dommage quand on voit qu'ils font ensuite un et deux, mais bon, je suis un espoir de première année et je prends la médaille d'argent dans le contre-la-montre. Ces dernières semaines, je me suis vraiment concentré sur ce contre-la-montre. Je me suis entraîné très souvent avec le vélo de contre-la-montre, mais jamais plus de trois heures. On remarque ici, dans une course éprouvante, que l'on est un peu court face à ces deux solides gars."

Segaert rentrera en Belgique avec les autres espoirs et juniors samedi. "Je pense que nous pouvons être satisfaits de notre parcours. Nous savions que nous étions forts en profondeur, vous pouvez le voir à la fin quand nous étions encore en train de rouler avec quatre Belges parmi les vingt derniers, mais il nous manquait un finisseur en service. Nous nous en sommes bien sortis dans la bagarre, dommage qu'il n'y ait pas eu un peu plus à l'arrivée, mais c'est la course."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top