Van Quickenborne s'attend à un retard de quelques semaines

Info | Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) s'attend à ce que le procès des attentats de Bruxelles connaisse des retards "de quelques semaines, et non de mois," à la suite de la décision de démonter les boxes en verre destinés aux accusés.

De Belga

Partager cet article

Jeudi, on apprenait que ces travaux ne permettraient pas de disposer de la salle d'audience le 10 octobre prochain, moment normalement fixé pour procéder à la composition du jury.

Interrogé vendredi matin par la VRT-radio pour savoir si cette décision n'aurait pas pu être prise plus tôt et éviter ainsi tout retard au procès, le ministre a rappelé que toutes les parties n'avaient pu être entendues que lors de l'audience préliminaire, mi-septembre.

"Et ce n'est que lors de l'audience préliminaire que sont définies les circonstances dans lesquelles le procès sera organisé. C'est la présidente de la Cour qui a le dernier mot. Et elle a décidé que ces boxes n'étaient pas conciliables avec la Charte européenne des droits humains".

Le ministre a encore précisé que la durée exacte du report faisait l'objet d'une concertation entre le président du SPF Justice et la présidente de la Cour d'assises.

"Chacun joue son rôle, mais le ministre de la Justice n'est pas partie au procès. Si je devais me prononcer sur celui-ci, je mettrais alors le procès en danger. Mais je pense que le retard sera limité. Ce ne sera pas une question de mois, ce sera plutôt une question de semaines", a conclu le ministre.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top