Riot Games annonce les équipes partenaires du circuit VALORANT de 2023

Esports | Riot Games a dévoilé ce mercredi les équipes qui feront partie des trois régions du circuit compétitif de VALORANT, franchisé à partir de 2023. Parmi elles on retrouve des noms populaires comme la Karmine Corp ou encore Fnatic, même si certaines pointures sont absentes, à l'image de G2 Esports.

De Proximus

Partager cet article

Quelques jours après avoir dévoilé le format de la prochaine saison du circuit compétitif de son FPS VALORANT, Riot Games a annoncé ce mercredi les différentes organisations qui pourront aligner une équipe au sein de la compétition. En effet, dès la saison prochaine le modèle de la compétition évoluera vers un format franchisé dans trois différentes régions du monde.

En Europe, on retrouvera plusieurs organisations jeunes, mais dont la popularité n'est plus à prouver. On pourra notamment retrouver la Karmine Corp, qui évoluait jusqu'ici dans la ligue française, mais aussi KOI – l'organisation du streamer espagnol Ibai – et Team Heretics. Certaines structures bien connues de la planète esport seront aussi de la partie, à l'image de la Team Vitality, Team Liquid, Fnatic.

Deux organisations turques ont aussi été sélectionnées pour représenter leur région (la turquie disposait de sa propre ligue jusqu'en 2022; nldr) : FUT Esports et BBL Esports. NAVI et GIANTS viennent compléter le line-up des équipes représentées dans le circuit.

Outre-Atlantique, 100 Thieves, Cloud9, Sentinels et Evil Geniuses sont sélectionnés du coté nord-américain. KRÜ Esports, Furia et LOUD viendront représenter le Brésil tandis que Leviatan et MIBR porteront les couleurs de l'ancienne région LATAM.

Du côté de l'Asie, ce sont T1, ZETA Division, Detonation Gaming, Gen.G, DRX, Team Secret, Paper Rex, Rex Regum Queon, Talon Esports et Global Esports qui ont été choisis par Riot Games.

Des grands absents

Bien entendu, l'absence de certains noms a fait bondir une partie de la communauté, persuadée qu'elle les retrouverait dans le circuit franchisé de Riot Games. On pense notamment G2 Esports. Si l'organisation visait un slot en Amréique, c'est en dernière minute et suite à des tweets polémiques de son CEO Carlos « Ocelote » Rodriguez que Riot Games aurait fait machine arrière. Certains regrettent aussi l'absence de FunPlus Phoenix, considérée comme la meilleure équipe européenne, parmi les heureux élus.

Du côté américain, c'est le nom d'OpTic Gaming qui a été éclipsé. Pourtant, l'organisation avait réalisé plusieurs performances notables. L'équipe avait notamment remporté les Masters de Reykjavik et s'était inclinée en demi-finale lors de l'épreuve de Copenhague. Encore mieux, c'est en finale du Champions qu'OpTic Gaming avait cloturé sa saison, battu par LOUD dans un match à couper le souffle.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top