Pour leur premier Mondial, les Belgian Cats prennent la quatrième place

Basket |

Depuis quelques années, les Belgian Cats ont placé la Belgique sur la carte du monde du basket féminin. Cela passe par des exploits, comme lors de la Coupe du monde de 2018. 

De Pickx

Partager cet article

Avant ces dernières années, la Belgique ne faisait pas vraiment rêver les fans au niveau du basket féminin. On peut noter quelques participations à l’Euro avec une 6e place en 2003 comme meilleur résultat. Mais depuis 2017, c’est bien simple, les Belgian Cats ont pris part à tous les tournois majeurs avec deux médailles de bronze à l’Euro et une 7e place aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021. Et lors du Mondial 2018, la Belgique a réalisé un sacré exploit. 

Départ facile

Du 22 au 30 septembre 2018, les seize meilleures nations de la planète basket se sont retrouvées à Tenerife, pour la Coupe du monde. Parmi elles, on retrouve pour la première fois la Belgique qui a gagné son ticket lors de l’Euro 2017 et sa troisième place. La Belgique est versée dans le groupe C avec le pays hôte, le Japon et Porto Rico. 

Et les Cats débutent leur tournoi face à Porto Rico, une équipe médaillée de bronze des Jeux Panaméricains quelques semaines auparavant puis victorieuse, chez elle du Centrobasket, le championnat continental. Mais la Belgique réalise l’entame parfaite avec un succès 86-36, limitant son adversaire à six points en première période ! 

Dos au mur

Le deuxième match face au Japon ne se passera pas aussi bien. Les deux équipes doivent se départager lors de la prolongation et ce sont les Japonaises qui émergent en l’emportant 75-77. Si la Belgique veut atteindre les quarts de finale sans passer par les barrages, elle n’a pas le choix : créer l’exploit et battre l’Espagne lors du dernier match. 

De plus, les Belgian Cats devaient s’imposer par 8 points d’écart pour remporter le groupe. Avec les Espagnoles, on parle quand même des championnes d’Europe et vice-championnes du monde et olympiques. Mais la Belgique domine les débats à la pause, 39-32, et poursuit sur sa lancée jusqu’à la fin du match.

Sur le buzzer ! 

Sauf qu’à une seconde du terme, les Espagnoles sont revenues à 70-63, soit seulement +7 pour la Belgique qui voit la première place lui échapper. Philip Mestdagh échafaude alors un plan pour inscrire un nouveau panier. Et c’est sur les épaules d’Emma Meesseman que s’installe la pression, mais la pivot d'Ekaterinbourg glisse le ballon dans le panier et envoie les Belges en quarts de finale ! 

Un quart de finale pour une première participation, et même mieux ! En effet, la Belgique va écarter la France 86-65 pour se hisser dans le dernier carré ou les Cats retrouvent… les Etats-Unis, le grand favori. Et la logique est respectée avec un revers 77-93. La Belgique est donc éliminée aux portes de la finale mais conserve une chance de médaille avec un match pour la troisième place face à l’Espagne. Mais les Ibériques vont prendre leur revanche avec un succès 67-60. Cette quatrième place reste un véritable exploit pour nos Belgian Cats qui ont pris confiance en elles lors de cette compétition. 

Une fois de plus, dans le sport tout est possible !


Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top