Deinze qualifié pour les seizièmes de finale de la Coupe de Belgique

Challenger Pro League | Le SK Deinze (Challenger Pro League) s'est qualifié pour les seizièmes de finale de la Coupe de Belgique en allant s'imposer 1-2 après prolongations à Bocholter VV (D2 amateur), mercredi. À la fin du temps réglementaire, le score était de 1-1: Dylan De Belder (42e, 0-1) avait ouvert la marque pour les pensionnaires de Challenger Pro League, mais les visités ont égalisé avant le coup de sifflet final (89e, 1-1). Dans les prolongations, De Belder a signé un doublé sur penalty (101e, 1-2).

De Belga

Partager cet article

Deinze était privé de son capitaine Kenneth Schuermanset et de Mamadou Koné, tous deux blessés à la cheville, mais aussi de Bafodé Dansoko et de Teo Quintero retenus en équipe nationale respectivement de Guinée et du Vénézuéla.

Le 5e tour comprend 24 clubs qualifiés du tour précédent, deux clubs de Jupiler Pro League (Seraing et Westerlo) et six clubs de Challenger Pro League (Lierse, RWDM, Beerschot, Beveren, Lommel et Deinze). Les seize vainqueurs rejoindront les seize clubs de Jupiler Pro League qui entrent en lice à ce stade de la Coupe de Belgique.

Sont déjà qualifiés pour les 16e de finale: Thes Tessenderlo (Nationale 1), Francs Borains (Nationale 1), FC Cappellen (D2 amateur), Meux (D2 amateur), Patro Eisden-Maasmechelen (Nationale 1), Lokeren-Tamise (D2 amateur) et FC Seraing (Jupiler Pro League).

Les autres matches:

Vendredi 23 septembre

  • Dessel Sport (Nationale 1) - Virton (D2)

Samedi 24 septembre

  • RWDM (D2) - SV Audenarde (D2 Amateur)
  • Dender (D2) - SC Dikkelvenne (D2 Amateur)
  • Lierse (D2) - RC Malines (D2 Amateur)
  • Lommel (D2) - RAA La Louvière (Nationale 1)

Dimanche 25 septembre

  • E. Alost (D2 Amateur) - Westerlo (D1),
  • Knokke FC (Nationale 1) - Beerschot (D2)
  • URSL Visé (Nationale 1) - Beveren (D2)

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top