Le pass Cineville s'étend à plusieurs cinémas d'art et essai bruxellois

Cinéma | Plusieurs cinémas d'art et essai bruxellois ont rejoint le réseau du pass Cineville, a annoncé la société coopérative Belgian Arthouse Cinema Pass mercredi, lors d'une conférence de presse qui se tenait au cinéma des Galeries. L'abonnement mensuel Cineville, introduit à Bruxelles fin juin, permet de fréquenter les salles obscures de manière illimitée et contribue à soutenir le cinéma indépendant.

De Belga

Partager cet article

Le pass Cineville est originaire des Pays-Bas, où il existe depuis 2009. En 2022, il compte pas moins de 55.000 abonnés chez nos voisins du nord. Son but? Changer l'image de l'art et essai et d'attirer un public plus jeune, mais aussi d'unir les forces des cinémas indépendants, afin d'augmenter le nombre de spectateurs, les recettes des billetteries et la part de marché des salles d'art et essai.

En Belgique, quatre cinémas bruxellois (Galeries, Palace, Vendôme et Kinograph) ont lancé le pass Cineville dans la capitale. L'Aventure, le Nova et Cineflagey rejoignent à présent le réseau. Ils seront suivis par la Cinematek en décembre.

L'abonnement personnel Cineville coûte 18 euros par mois aux moins de 26 ans, tandis que les cinéphiles âgés de 26 ans et plus déboursent 21 euros mensuels. L'adhésion - de quatre mois minimum, résiliable ensuite mensuellement - est possible via le site internet cinevillepass.be.

Le pass Cineville compte déjà 800 abonnés à Bruxelles. La société espère qu'environ 700 nouveaux mordus et amatrices de septième art s'ajouteront à ce nombre chaque mois. L'élargissement de l'offre est à cet effet soutenu par une campagne de promotion et des séances spéciales, organisées dès ce dimanche 23 septembre.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top