Crise à Deinze, où le président s'en prend aux nouveaux propriétaires

Challenger Pro League | Le KMSK deinze n'en finit pas de décevoir cette saison et ce n'est pas la défaite à domicile face à la lanterne rouge de Dender EH (0-2), qui n'avait pas gagné la moindre rencontre jusqu'ici? qui va calmer les esprits. Le président Denijs Van de Weghe sort de son silence...

De Tagtik

Partager cet article

Les supporters du club flandrien étaient très remontés ce week-end après cette nouvelle défaite dans ce derby (la troisième d'affilée dont deux de rang à domicile) et n'ont pas manqué de signifier leur mécontentement aux joueurs à la fin du match.

L'ancien président du KMSK Deinze, Denijs Van de Weghe, qui a cédé la saison passée ses parts à ACA Partners, est monté au créneau pour quelques déclarations qui contrastaient étrangement avec le silence gêné du T1 du club, le japonais Takahisa Shiraishi

Après une brève déclaration devant la presse, le coach japonais de Deinze a ensuite fait savoir via les réseaux sociaux du club qu'il "ne s'attendait pas à cette défaite", confirmant que c'était "un match difficile pour son équipe et il n'avait trouvé aucune solution". Un bel aveu d'impuissance qui ne suffira pas à calmer les esprit chez les fans des Tigers (qui ont également scandé le nom de l'ex-entraîneur Regi Van Acker pendant le match).

L'ancien président Denijs Van de Weghe, lui, n'a pas caché son courroux après le match, s'en prenant à la fois au coach et aux nouveaux investisseurs. "Quand j'ai appris en mai que les nouveaux propriétaires allaient nommer un Japonais comme entraîneur, je leur ai fait savoir que je n'étais pas d'accord, mais j'ai gardé publiquement le silence", indique Denijs Van de Weghe à Het Laatste Nieuws.

Depuis, la reprise du club est actée et Van de Weghe se sent en droit d'afficher son mécontentement. "Je doute de la nouvelle politique du club. ACA Partners allait reprendre quatre ou cinq clubs en Europe et amener les meilleurs joueurs à Deinze. Mais ils n'ont encore rien transféré. Ils m'ont trompé. C'est frustrant mais je ne suis président que sur papier. Mais peut-être plus longtemps parce que si nous descendons à la dernière place, je démissionnerai. Quand je leur donne des conseils, les nouveaux patrons ne m'écoutent pas."

Avec trois défaites, une victoire et deux nuls en 6 rencontres, le KMSK Deinze compte 5 points, à égalité avec Jong Genk, à l'avant dernière place du classement provisoire de la Challenger Pro League.


Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top