Comment William Balikwisha est passé de l'ombre à la lumière au Standard

Jupiler Pro League | Encore sur une voie de garage il y a peu, William Balikwisha est l’une des satisfactions du début de saison au Standard. Après leur 9 sur 9, les Rouches compteront à nouveau sur leur jeune milieu offensif pour tenter de faire vaciller le Club de Bruges ce dimanche.

De Pickx

Partager cet article

William Balikwisha est le symbole d'un Standard qui revit depuis plusieurs semaines. Issu de l’Académie liégeoise, qui l’avait chipé à Anderlecht en 2014, le milieu offensif de 23 ans est le frère aîné de Michel-Ange, qui avait percé avant lui chez les Rouges avant de filer à l’Antwerp. En août 2018, William dispute ses premières minutes en équipe première sous les ordres de Michel Preud'homme. Mais le joueur ne s’y impose pas et doit se contenter de l’équipe réserve.

Suivent des prêts au Cercle de Bruges puis au MVV Maastricht qui se révèlent peu fructueux. Sa saison 2021-2021 est quasiment blanche, notamment en raison d’une blessure à l’épaule, et Balikwisha semble plus que jamais sur une voie de garage à Sclessin. Jugé trop court par Luka Elsner, le milieu offensif termine même la saison dernière en dehors du noyau professionnel.

L’avenir au Standard de Balikwisha semblait donc bouché, jusqu’à l’arrivée de Ronny Deila. Sa bonne préparation lui permet d’entrer dans les plans du coach norvégien, qui le titularise le 21 août face à OH Louvain après deux montées au jeu face à La Gantoise et Genk. Malgré la défaite (1-3) des siens, le joueur ne déçoit pas et est même l’éclaircie dans la grisaille liégeoise pour sa première titularisation depuis près de quatre ans.

L'effet Deila

Une prestation qui motive Deila à l’installer dans le onze de base lors des matchs suivants. Positionné en soutien d’attaque, Balikwisha se distingue par son aisance technique et sa capacité à peser sur le jeu. Le joueur semble avoir pleinement saisi la chance – sans doute sa dernière au Standard – que lui a offerte Deila. "J'ai été très patient et j'ai travaillé en silence ces dernières saisons. Cela commence à porter ses fruits, mais ce n'est pas fini”, confiait le Bruxellois après la victoire à Courtrai. Lors de la huitième journée de championnat, il s'est installé pour la quatrième fois consécutive dans le onze à Saint-Trond, avant d’être remplacé à vingt minutes du terme après une nouvelle prestation de très bonne facture.

Si Balikwisha doit désormais travailler ses statistiques pour avoir encore plus d'impact, ses titularisations ont coïncidé avec le regain de forme du Standard ces derniers temps, et ce n’est sans doute pas un hasard. Grâce à leurs trois succès d’affilée, les Rouches ont grimpé jusqu'à la sixième place du classement. Dimanche, sur le coup de 18h30, Balikwisha et ses coéquipiers ont l’occasion de montrer à tous qu’ils sont bel et bien de retour dans le choc face au Club de Bruges, champion en titre.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, y compris le duel entre le Standard et le Club de Bruges de ce dimanche à 18h30 sur Eleven Pro League 2, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la Challenger Pro League. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top