Kevin De Bruyne à la passe et City évite le piège tendu par le Borussia Dortmund

UEFA Champions League | La deuxième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions a vu des Belges s'affronter, mercredi soir. Dans le choc de la soirée, Manchester City a battu Dortmund, 2-1, avec une passe décisive de Kevin De Bruyne.

De Belga

Partager cet article

Dans le groupe G, Manchester City s'est fait peur, mais a battu Dortmund, 2-1. Jude Bellingham a refroidi l'Etihad Stadium en allumant la mèche pour Dortmund (56e), mais John Stones sur une passe décisive de Kevin De Bruyne (80e), puis Haaland (84e) ont assuré les trois points aux 'Skyblues'.

Thomas Meunier a disputé toute la rencontre pour Dortmund, écopant au passage d'une carte jaune (90e+4), tandis que Thorgan Hazard est resté sur le banc. Kevin De Bruyne a également joué les 90 minutes pour City.

Le FC Séville, où Adnan Januzaj est monté la 84e minute, et Copenhague se sont quittés sur un nul blanc, 0-0, dans l'autre rencontre du groupe. Manchester City prend la première place du classement avec 6 points, 3 de plus que Dortmund. Copenhague et Séville suivent avec 1 point.

Le Real Madrid s'est emparé des trois points face au RB Leipzig, 2-0. Valverde a débloqué la situation tardivement (80e), et Asensio a assuré la victoire (90e+1).

Thibaut Courtois a défendu les cages madrilènes avec succès pendant tout le match, mais son compatriote Eden Hazard est resté sur le banc.

Plus tôt dans la soirée, le Celtic a été tenu en échec au Shakhtar Donetsk, 1-1. Bondarenko a marqué contre son camp en faveur du Celtic (10e) mais Mudryk a rétabli l'égalité (29e).

Le Real est premier du groupe F avec 6 points. Il devance le Shakhtar, toujours invaincu et qui compte 4 points. Le Celtic est 3e avec 1 point, et Leipzig ferme la marche après avoir perdu ses deux premiers matchs.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top