Les premières impressions sur FIFA 23

Esports | Plus la date de sortie approche et plus nous sommes à l'affût de scoops, ou du moins de renseignements, au sujet du nouvel opus. Certes, FIFA 23 ne sortira qu’à la fin du mois de septembre et, pour le commun des mortels, la patience est de mise. Mais mi-juillet, certains d’entre nous avons eu la chance de pouvoir prendre en main la nouvelle version de ce jeu. Évidemment, il ne s’agit encore que d’une version en développement de ce dernier. Un avant-goût pour juger du potentiel du prochain opus d’EA Sports. Voici les différentes remarques et améliorations que l’on peut constater et déduire de cette première prise en main.

De Proximus

Partager cet article

Détaillons et examinons maintenant nos impressions sur cette prochaine version de FIFA 23. Rappelons que celui-ci sera d’ailleurs le dernier de la série portant comme titre FIFA (suivi du numéro de l’année) avant de devenir “EA Sports FC”.

Que vaut réellement FIFA 23 ?

Même si, année après année, le jeu FIFA reste un jeu de football et que donc ses principes restent similaires, il présente des différences à chaque nouvelle version. Notamment de par son gameplay, qui tend à être meilleur au fil des ans. Même si ce n’est pas forcément toujours le cas, diront certains (pour ne pas dire les plus grand nombre), notamment car celui-ci doit rester accessible à tous, aussi bien aux joueurs occasionnels et uniquement récréatifs, qu'à des joueurs professionnels qui passent plusieurs heures par jour à s'entraîner sur le jeu en vue d’améliorer leurs performances.

Le premier point vraiment marquant quand on prend en main FIFA 23 est la vitesse du jeu qui est fortement ralentie. C’est assez agréable mais c’est une sensation qu’on a souvent connue auparavant. C’est un aspect également signalé lors des versions antérieures, comme c’est souvent le cas en amont de la sortie du jeu. Et puis, lors de la sortie, une majorité des joueurs se plaint de cette “lenteur” et le gameplay est réajusté. Mais restons positif : actuellement, la vitesse du jeu est bien et elle permet la construction de nos actions offensives sans devoir obligatoirement balancer un long ballon devant en tablant uniquement sur la vitesse des joueurs dans la profondeur.


En ce qui concerne l'environnement immédiat dans le jeu, les animations sans ballon ont également été retravaillées. Cette amélioration permet d’atteindre un niveau de réalisme encore supérieur. Ce fut notamment possible grâce à des matchs qui ont été enregistrés à 11 contre 11 pour analyser les déplacements et attitudes de chacun des joueurs en situation réelle. En effet, il est vrai que sur FIFA 22 et même sur un grand nombre des précédents opus, l’attitude des joueurs controlés par l’IA pouvaient poser problème, voir quelquefois sembler bizarre. Cela devrait se présenter de manière plus fluide et plus réaliste sur FIFA 23.

Ce qui me semble être le plus important et le plus marquant des changements par rapport à FIFA 22, c’est réellement les phases arrêtées. Celles-ci ont été totalement remaniées. La conception des coups de pied arrêtés vous donne plus de contrôle. Que ce soit sur les coups francs, les penalties ou les corners, il vous est possible de choisir l’endroit et la manière dont vous frappez le ballon avec le pied de votre joueur pour ajuster la direction, la trajectoire, la courbe et plus encore. De plus, une mise à jour des positions de caméra sur les corners reflète au mieux la situation des phases arrêtées. Nous retrouvons finalement un peu un système “à l’ancienne”, que l’on a pu connaître sur d’anciens opus de la série. Cela apporte un réel plus car, on ne va pas se le cacher, au grand désespoir de beaucoup de joueurs, sur les derniers épisodes de FIFA, les phases arrêtées étaient assez mal gérées. Nous ne pouvons donc qu’applaudir cet ajout, cette amélioration, ou ce retour aux sources, diront certains.

source : EA Sports FIFA

Pour revenir à l’IA dont on a parlé un peu plus haut dans ce dossier, il faut noter que c’est un aspect important de FIFA. En effet, l’IA contrôle et gère les dix “autres” joueurs de notre équipe et les dix adversaires que votre opposant ne contrôle pas lui-même. Par conséquent, beaucoup de joueurs doivent réagir de manière correcte et cohérente pour nous offrir une expérience football plus réaliste que jamais. Le nouveau système de prédiction des collisions améliore la conscience de la position des joueurs sur le terrain. Cela leur permet de se déplacer intelligemment pour éviter les tacles et les collisions inutiles qui gâchaient un peu notre plaisir dans les versions précédentes du jeu.

Une autre grande nouvelle amélioration tactique permet aux adversaires gérés par l’IA de mieux réagir et de répondre tactiquement à la situation sur le terrain. Ceci en tenant compte de facteurs tels que le score, le temps de jeu et les joueurs disponibles sur le banc, afin de modifier et de mettre à jour les formations et le style de jeu en milieu de partie.

En conclusion, FIFA 23 ne révolutionne pas encore le monde du football virtuel mais tout doucement il s’en rapproche. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit du dernier opus nommé FIFA que sortira EA Sports. Nous pouvons donc nous poser la question suivante : “Ont-ils mis l’ensemble des moyens à leurs dispositions pour fournir le meilleur jeu de tous les temps“ ? Il est encore difficile de tirer des conclusions : nous ne sommes pas dans le secret des concepteurs. Dans tous les cas, ce FIFA 23 est tout de même très prometteur. Il reste à voir l’évolution du jeu après quelques mises à jour dont EA Sports à le secret. Mais si la communauté des joueurs donne un bon signal à l’éditeur, il y a de fortes chances que le gameplay reste ainsi et donc agréable et plaisant à jouer pour la majorité d’entre nous !

D’ailleurs, on a déjà vu une modification du jeu grâce au retour des joueurs vers les développeurs, en effet les barèmes de collectif que nous vous présentions dans un précédent dossier ont été revu pour être plus accessible.

Ancien barème :

  • Club : 2 joueurs = 1 étoile; 5 joueurs = 2 étoiles; 9 joueurs = 3 étoiles
  • Nationalité : 3 joueurs = 1 étoile; 6 joueurs = 2 étoiles; 10 joueurs = 3 étoiles
  • Championnat : 3 joueurs = 1 étoile; 6 joueurs = 2 étoiles; 10 joueurs = 3 étoiles

Nouveau barème :

  • Club : 2 joueurs = 1 étoile; 4 joueurs = 2 étoiles; 7 joueurs = 3 étoiles
  • Nationalité : 2 joueurs = 1 étoile; 5 joueurs = 2 étoiles; 8 joueurs = 3 étoiles
  • Championnat : 3 joueurs = 1 étoile; 5 joueurs = 2 étoiles; 8 joueurs = 3 étoiles

Il sera plus simple d’avoir les 3 étoiles de collectif. Mais pour en revenir au gameplay, actuellement il est assez plaisant et on souhaite qu’il reste ainsi pour vivre une nouvelle saison de Proximus ePro League (un peu plus tard dans l’année) dans les meilleures conditions possibles et la plus plaisante pour le top des e-players de notre beau pays.

Et vous, êtes-vous confiant pour la nouvelle saison à venir sur FIFA 23 ? Qui sera on le rappelle le dernier opus d’EA Sports portant le nom de FIFA, car après nous passerons à EA Sports FC. Même s’il s’agit du dernier opus, EA nous a confirmé qu’il s’agirait du plus grand jeu de football jamais créé auparavant. Surtout que nous sommes une année de coupe du monde et que nous aurons droit aux 2 coupes du monde (masculine et féminine) sur ce FIFA 23.

Source images : EA Sports

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top