Deux matches de suspension pour Joseph Okumu et un pour Guillaume François

Jupiler Pro League | Le conseil disciplinaire pour le football professionnel a décidé vendredi soir d'infliger à Joseph Okumu (La Gantoise) une suspension de trois matches, dont deux effectifs, pour son carton rouge reçu contre Charleroi le week-end dernier.

De Belga

Partager cet article

À la 39e minute du match Charleroi-Gand dimanche soir, Okumu a tenté de récupérer le ballon pour une remise en jeu et a été taclé par-derrière par Isaac Mbenza. Une fois la balle sortie, le défenseur s'est énervé et a poussé impulsivement Mbenza qui a fini par terre. L'arbitre Lothar D'hondt n'a pas hésité et l'a expulsé avec une carte rouge.

Selon le Parquet fédéral, la sanction du comité disicplinaire prononcée le 6 septembre était trop légère (deux matchs dont un effectif) pour une faute physique non liée au jeu. Normalement, ce type d'infraction exige une suspension minimale de trois journées. La Commission écrit qu'il n'y a pas eu de provocation grave de la part de Mbenza. Pourtant, les images montrent que Okumu a reçu un coup de genou et deux poussées. La Commission a seulement déclaré une poussée.

Okumu manquera les matchs de championnat contre Genk et le Cercle de Brugge. Il sera toutefois autorisé à jouer le match contre Zulte Waregem le week-end prochain. Le joueur de La Gantoise doit également payer une amende de 2.500 euros.

Le conseil disciplinaire a infligé une sanction définitive à Guillaume François. Le joueur de l'Union écope de deux matchs (un effectif et une amende de 1.500euros) à Guillaume François pour son tacle sur Drambaiev (Zulte Waregem). Le joueur de l'Union manquera le match contre Eupen.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top