Thierry Neuville en tête du Rallye d'Ypres après la première journée

Sports | Thierry Neuville (Hyundai) a profité de la deuxième boucle de vendredi pour s'installer en tête du Rallye d'Ypres, 9e des 13 épreuves du championnat du monde WRC.

De Belga

Partager cet article

Le pilote germanophone a signé le temps scratch dans les quatre spéciales au programme l'après-midi. "Le feeling avec la voiture était bien meilleur. On peut être satisfaits de notre après-midi. Notre équipe météo a fait un super boulot", a confié Thierry Neuville à l'arrivée.

Le pilote belge, vainqueur du Rallye d'Ypres l'an dernier, était en manque de confiance dans la première boucle où il a tout de même signé le meilleur chrono dans l'ES2 après être parti à la faute dans le premier tronçon de la journée, effectuant un tout-droit et perdant dix secondes.

Au classement général, après la première des trois journées, Thierry Neuville devance son équipier chez Hyundai, l'Estonien Ott Tanak de 2.5 secondes et le Gallois Elfyn Evans (Toyota Yaris), de 13.7 secondes.

Dans la deuxième spéciale de la journée, Kalle Rovanperä (Toyota Yaris) était sorti de la route effectuant plusieurs tonneaux avec son véhicule. Le jeune Finlandais, 21 ans, confortable leader au championnat du monde, espère toujours repartir pour tenter d'aller chercher quelques points dans la Power Stage, mais tout dépendra de l'état de sa voiture.

Samedi sera encore plus compact avec huit secteurs chronométrés totalisant 135,83 km sur un parcours de 269,05 km avec Reninge (15,00 km), Dikkebus (14,29 km) et Wijtschate (15,00 km). La plus longue spéciale du rallye, Hollebeke (22,32 km), suivra avant un retour à l'assistance et une deuxième boucle identique dans l'après-midi.

Dimanche, sont prévus deux passages dans Watou (12,36 km) et Kemmelburg (13,31 km). La répétition de Kemmelberg sera le théâtre de la Power Stage.

Les vingt spéciales totaliseront 281,58 km chronométrés.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top