Evans en tête à la mi-journée, Neuville 3e, Rovanperä a abandonné le Rallye d'Ypres

Sports | Thierry Neuville (Hyundai) occupe la 3e place du Rallye d'Ypres après les quatre premières spéciales de la journée, vendredi.

De Belga

Partager cet article

Le Gallois Elfyn Evans (Toyota) est provisoirement en tête de cette 9e des 13 manches du championnat du monde alors que son équipier finlandais Kalle Rovanperä a été victime d'une violente sortie de route dès la 2e spéciale.

Evans devance les deux Hyundai de l'Estonien Ott Tanak et Thierry Neuville, respectivement de 2.3 secondes et 8.8 secondes.

La matinée a surtout été marquée par cette grosse sortie de route de Rovanperä. La Toyota de l'actuel leader du championnat a effectué trois tonneaux après un virage mal négocié. Fortement endommagée, la Yaris n'a pu reprendre la route.

Le pilote et son copilote Jonne Halttunen sont rapidement sortis de la voiture par le pare-brise indiquant, pouces en l'air, qu'ils allaient bien.

Rovanperä avait signé le meilleur temps dans la première spéciale de la journée avant de commettre sa première grosse erreur cette saison.

Le jeune Finlandais, 21 ans, occupe la tête du championnat avec une confortable avance (94 et 95 points) sur Tänak et Neuville.

Plusieurs autres pilotes sont partis eux aussi à la faute, mais sans dommage, notamment Neuville qui a quitté sa trajectoire dans une épingle mal négociée lors de la spéciale d'ouverture perdant déjà dix secondes.

Comme d'autres, le pilote germanophone a rencontré des problèmes d'adhérence: "dans certains virages, je n'avais pas de grip du tout, je ne suis pas en confiance, s'est plaint Neuville toutefois "soulagé d'être resté sur la route et de n'avoir perdu que quelques secondes".

Côté belge encore, Grégoire Munster et Louis Louka occupaient la 12e place à 2:20.2, 4e en WRC 2.

Le rallye, qui se termine dimanche, compte encore quatre spéciales vendredi après-midi.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top