Anderlecht s'impose en déplacement aux Young Boys

UEFA Conference League | Anderlecht a enlevé la première manche des barrages de la Conference League face aux Young Boys de Berne en allant s'imposer 0-1 en Suisse grâce à un but de Hannes Delcroix (57e). Le match retour est fixé jeudi prochain à 20h00.

De Belga

Partager cet article

Après le test réussi sur la surface artificielle de Saint-Trond, Felice Mazzu s'était limité à aligner Kristian Arnstad à la place de Mario Stroeykens, mais le jeune attaquant, 17 ans, a remplacé Lior Refaelov, blessé à l'échauffement. Les Anderlechtois ont mis du temps a trouvé leurs marques et les Young Boys se sont installés dans leur camp sans être impressionnants jusqu'à ce que Fabian Rieder et Meschack Elia, sur le rebond, obligent Henrik Van Crombrugge à effectuer deux sauvetages (10e). Si Anderlecht s'est montré ensuite moins attentiste, les occasions de but ont été rares.

Avec Marco Kana à la place d'Adrien Trebel, blessé, après la pause, les Mauves n'ont pas permis aux Suisses de démarrer à fond comme ils l'avaient fait au coup d'envoi. Anderlecht a patiemment construit son jeu et sur une passe de Fabio Silva, Stroeykens s'est fait chiper le ballon par Mohamed Camara (52e). Par contre sur un corner de Yari Verschaeren, les Bruxellois se sont offert une séance de tirs au but: un premier envoi de Wesley Hoedt a été dégagé par David Von Ballmoos dans les pieds de Silva dont la frappe a été bloquée par un défenseur suisse. Finalement, la troisième tentative, celle de Delcroix, a fini au fond (57e, 0-1).

Raphael Wicky a décidé d'effectuer un triple changement, qui n'a pas donné grand-chose (65e), si ce n'est une frappe pas cadrée d'Ulisses Garcia (68e). Par contre, Anderlecht aurait fait un plus grand pas vers la qualification si Sebastiano Esposito n'avait pas cafouillé quand il s'est retrouvé face au gardien suisse (90e+3).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top