Entre 20.000 et 25.000 visiteurs attendus pour le festival de Chassepierre

Cinéma | Adapté sous la forme de "(Ré)actions culturelles" en 2020 puis de "Fragments inédits" en 2021 en raison de la crise sanitaire, le festival des arts de la rue de Chassepierre revient sous un format classique ces 20 et 21 août. Une cinquantaine de compagnies professionnelles se produiront sur 17 lieux de spectacles disséminés dans tout le village.

De Belga

Partager cet article

Cette 48e édition est annoncée par ses organisateurs comme "de nouveau parfaitement normale" après "deux ans d'incertitude" liée à la crise sanitaire.

"Dans de nouveaux espaces, repensés, remodelés, se renoueront les liens familiers avec et entre les artistes, avec et entre nos publics. Ces liens solides font depuis toujours la spécificité et l'esprit de notre événement, qui cette année se singularisera, plus que jamais, par des engagements forts en matière de développement durable et d'accueil des personnes à besoins spécifiques", annoncent les organisateurs par voie de communiqué. 

Une cinquantaine de compagnies professionnelles originaires de Belgique (4 Saisons, La Pigeonnière, Carré Curieux...) de France (Demain On Change Tout !, Scopitone, Chicken Street, La Folle Allure, Bivouac...) de Suisse (Les Batteurs de Pavés...) des Pays-Bas et de Grande-Bretagne alimenteront le programme en spectacles disséminés à travers 17 lieux de représentation dans les rues et prairies du village. Les organisateurs attendent entre 20.000 et 25.000 visiteurs tout au long du weekend. 

Informations et programmes disponibles sur www.chassepierre.be.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top