Hanne Claes, Paulien Couckuyt et Nina Hespel éliminées en demi-finales du 400 m haies

Sports | Aucune des trois Belges engagées lors des demi-finales du 400 mètres haies n'est parvenue à se hisser en finale de l'Euro d'athlétisme. Jeudi à Munich, Hanne Claes a échoué à la 9e place des demies, la première éliminatoire.

De Belga

Partager cet article

Hanne Claes, 4e de l'Euro 2018 à Berlin, était présente dans la 3e et dernière série aux côtés de la Néerlandaise Femke Bol, en lice pour un doublé 400-400 haies inédit, qui a remporté la course en 53.73. La Belge, qui n'était pas présente aux derniers Mondiaux, a longtemps été en tête mais a commis une erreur et perdu de la vitesse dans la dernière ligne droite. Elle a terminé 4e de sa course en 55.31, le 9e temps général, non loin de son meilleur temps de la saison (55.23). Dernière repêchée au temps, l'Italienne Ayomide Folorunso a couru en 54.98.

Détentrice du record de Belgique de la distance (54.47), Paulien Couckuyt était placée au couloir N.8 de la 2e des trois demies. La pensionnaire du VAC a figuré dans le top 2 de sa course pendant plus de 200 mètres, avant de fléchir et de taper la 7e haie. Elle a terminé 6e en 56.14, loin de son meilleur temps de la saison (55.30) et de celui établi en demi-finales des derniers Mondiaux d'Eugene (55.42).

Dans la première des trois séries, Nina Hespel a échoué à la 7e place en 59.15, à bonne distance de son record personnel établi fin juin à Gentbrugge (56.08) et de son temps en séries (56.72). La Belge de 21 ans, présente dans la sélection du relais 4x400 mètres des Belgian Cheetahs, a perdu du temps en butant sur la huitième des dix haies.

La finale se tiendra samedi sur le coup de 20h05 sur le tartan du stade olympique.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top