Nafi Thiam toujours en tête après le poids, Noor Vidts recule à la troisième place

Sports | Nafissatou Thiam occupe toujours la première place de l'heptathlon de l'Euro de Munich, alors que Noor Vidts a rétrogradé de la 2e à la 3e position, après le lancer du poids, troisième des sept épreuves de la compétition.

De Belga

Partager cet article

Thiam, sacrée championne du monde pour la deuxième fois de sa carrière en juillet à Eugene, a commencé son concours par un lancer mesuré à 14m95, le troisième d'un concours remporté par la Néerlandaise Anouk Vetter (15m68). Régulière, elle a ensuite jeté à 4m89 et 14m81. Grâce à 858 points, la double championne olympique est en avance sur les bases de son record personnel de 7.013 points, réalisé à Götzis en 2017.

De son côté, Noor Vidts a lancé à 13m86 à son 3e essai, après avoir lancé à 13m49 et 13m80. Cette performance, la neuvième du concours, est assez loin de son record personnel signé aux Mondiaux à Eugene (14m43) et lui permet d'engranger 785 points. Insuffisant que pour consérver la deuxième place qu'elle détenait après la hauteur.

Au général, Thiam garde largement la tête avec 3.143 points et devance la Polonaise Adrianna Sulek, 2.886 points après avoir amélioré son record personnel au poids avec un lancer à 14m18. Vidts est 3e avec 2.878 points. Vetter, vice-championne olympique et du monde, chaque fois derrière Thiam, est 4e avec 2.843 points.

Les deux heptathlètes belges ponctueront leur première journée avec le 200 mètres. Thiam sera dans la deuxième série (21h17), Vidts dans la troisième à 21h24.

Jeudi, elles continueront avec la longueur dès 9h25 du matin au stade olympique avant d'enchaîner avec le javelot en milieu de journée et de finir, lors de la dernière course de la journée, par le 800 mètres (21h55).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top