Testé positif au tramadol, Nairo Quintana est disqualifié du Tour de France 2022

Cyclisme | Le cycliste colombien Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) a été testé positif au tramadol durant le Tour de France 2022 dont il est disqualifié mais n'est pas suspendu, a communiqué mercredi l'Union cycliste internationale (UCI).

De Belga

Partager cet article

"L'Union Cycliste Internationale (UCI) annonce que le coureur colombien Nairo Alexander Quintana Rojas a été sanctionné pour une infraction à l'interdiction d'usage du tramadol en compétition prévue par le Règlement Médical de l'UCI dans le but de préserver la santé et la sécurité des coureurs compte tenu des effets secondaires de cette substance", peut-on lire dans le communiqué.

Sixième du dernier Tour de France, Quintana, 32 ans, a remis deux échantillons de sang séché les 8 et 13 juillet qui ont tous les deux révélé "la présence de tramadol et ses deux principaux métabolites". "Conformément au Règlement Médical de l'UCI, le coureur est disqualifié du Tour de France 2022. Cette décision peut faire l'objet d'un appel devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) dans un délai de 10 jours."

La prise de tramadol, un anti-douleur, étant une infraction du Règlement Médical de l'UCI et non une violation des règles antidopages et comme le Colombien en est à sa première infraction, il n'est pas suspendu par l'UCI et peut continuer à participer aux compétitions.

L'utilisation du tramadol en compétition est interdite par l'UCI depuis le 1er mars 2019 en raison de ses effets secondaires tels que les vertiges, la somnolence et la perte d'attention. Pendant le Tour de France 2022, l'UCI a récolté 120 échantillons de sang séché, soit la technique utilisée pour détecter le tramadol.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top