Quatre nouvelles victoires chez les pongistes belges qualifiés pour le tableau final

Sports | Les quatre pongistes belges engagés en phase de groupes du simple messieurs ont remporté leur deuxième match de poules lundi aux championnats d'Europe de tennis de table, à Munich, en Allemagne. Tous comptent deux victoires et terminent en tête de leur poule qualificative pour se qualifier pour les 32es de finale du tableau final.

De Belga

Partager cet article

Martin Allegro (ITTF 86) s'est imposé 3-0 (12-10, 11-9, 11-6) face au Serbe Aleksandar Karakasevic (ITTF 263) dans le groupe 2.

Dans le groupe 3, Cedric Nuytinck (ITTF 89) n'a pas laissé un set à au Danois Tobias Rasmussen (ITTF 318) s'imposant 3 sets à 0 (11-7, 14-12, 11-8).

Victoire 3-0 également (11-8, 11-2, 11-4) pour Adrien Rassenfosse (ITTF 132) face a l'Israélien Tal Israeli (ITTF 275) dans le groupe 10.

Florent Lambiet (ITTF 240), s'est imposé de son côté 3 sets à 1 (11-9, 11-9, 10-12, 11-6) devant le Slovaque Lubomir Pistej (ITTF 142).

Seule pongiste féminine belge en lice à Munich, Margo Degraef (ITTF 256) affrontera la Néerlandaise Shuohan Men (ITTF 142) dans son premier match du groupe 9 de qualification en soirée lundi (17h35), le jour de son 24e anniversaire. Son autre adversaire sera la Finlandaise Ramona Betz (ITTF 556).

Samedi, Adrien Rassenfosse et le Norvégien Borgar Haug se sont hissés dans le tableau final du double messieurs en battant 3-0 (13-11, 12-10, 13-11) les Ukrainiens Yaroslav Zhmudenko et Anton Limonov au tour préliminaire de 32. Ils affronteront au 1er tour les Tchèque Pavel Sirucek et Jiri Martinko.

Associés, Florent Lambiet et Martin Allegro débuteront leur tournoi de double face aux Slovènes Tilen Cvetko et Peter Hribar. Engagé aux côtés du Polonais Jakub Dyjas, Cédric Nuytinck sera opposé aux Croates Filip Zeljko et Tomislav Kovic.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top