Les Belgian Hammers au pied du podium de relais mixte en triathlon

Sports | La Belgique a terminé à la 4e place du relais mixte de l'Euro de triathlon, dimanche à Munich, où se déroule la 2e édition des championnats européens. L'équipe belge composée dans l'ordre de Jelle Geens, Valérie Barthelemy, Erwin Vanderplancke et Jolien Vermeylen a terminé à 1:31 de la France, championne du monde en titre, qui a décroché son 4e sacre européen en Allemagne.

De Belga

Partager cet article

La France, avec Léo Bergère, Emma Lombardi, Dorian Coninx et Cassandre Beaugrand, a bouclé l'épreuve en 1h25:30. L'Allemagne a pris la deuxième place à 33 secondes (1h26:03) devant la Suisse (1h26:19). Les Belgian Hammers (1h27:01), se sont maintenus aux alentours de la 7e place durant les trois premiers relais.

Geens a tapé dans la main de Barthelemy en 8e position, à 45 secondes de la tête de course. Celle-ci a réussi à gagner 3 places, pour lancer Vanderplanke à la 5e place. Le Hennuyer est resté au contact d'un 2e groupe de poursuivant, cédant le relais en 7e position. Vermeylen enfin a réussi à recoller à l'Espagne après la natation, et battre Anna Gaudoy Contreras au sprint pour décrocher une belle 4e place. Chaque concurrent devait parcourir 300 m de natation, 7,2 km à vélo et 1,6 km à pied.

Il y a quatre ans, lors de la première édition des championnats européens à Glasgow, les Belgian Hammers avaient décroché la médaille de bronze. Présents en Ecosse, Marten Van Riel et Claire Michel ont cette fois dû déclarer forfait en raison d'une blessure.

Samedi, Jelle Geens s'est classé 5e de la course messieurs, qu' Erwin Vanderplancke a terminée en 38e position. Vendredi, Valérie Barthelemy avait pris la 14e place de la course dames, tandis que Jolien Vermeylen avait abandonné après une chute.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top