Sven Vanthourenhout souligne la supériorité de Jakobsen: "Nous devons l'accepter"

Cyclisme | Le sélectionneur Sven Vanthourenhout n'était pas trop déçu après la course sur route des Championnats d'Europe de cyclisme à Munich, dimanche. Tim Merlier semblait être bien parti pour décrocher le titre continental, mais il est arrivé trop tôt en tête et a terminé troisième. "L'équipe a exécuté notre plan dans les moindres détails et à la fin, Fabio Jakobsen était juste un peu plus rapide. Il n'y a pas grand-chose d'autre à dire à ce sujet", a regretté Vanthourenhout en haussant les épaules.

De Belga

Partager cet article

"Nous avons fait une très bonne course d'équipe. Tim va gagner beaucoup de courses à l'avenir, mais il n'aura pas souvent une équipe aussi forte que celle qu'il a eu cette fois-ci. Ils ont fait un travail parfait. Dans le sprint, Tim est venu à l'avant un peu trop tôt Il faut parier que Jakobsen surgira de quatre ou cinq places plus loin, mais ça n'a pas été le cas. Il n'y avait tout simplement pas d'autre option. Sortir de la roue de Jakobsen est difficile. Il faut anticiper le sprint avant lui."

Outre Jakobsen, Merlier a également vu le Français Arnaud Démare passer devant lui. "Dans un sprint du peloton, la victoire et la défaite sont souvent proches l'une de l'autre. Tim a gagné des sprints de 200 mètres dans le passé, mais cette fois, il n'a pas réussi parce que Jakobsen était dans sa roue. Je pense que nous devons l'accepter: le coureur le plus rapide a gagné. Il n'y a pas grand-chose d'autre à dire à ce sujet", a conclu Vanthourenhout.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top