Le Beerschot a réussi son entrée en matière

Challenger Pro League | Relégué en Challenger Pro League, le Beerschot a réussi son entée en battant Beveren 1-0 samedi grâce à un but de Herve Matthys (17e). Pourtant, les visités ont joué à dix suite à l'exclusion de Jan Van den Bergh exclu (61e). En plus, les Rats ont évolué dans un Kiel vide puisqu'ils purgeaient le premier de leurs deux matches à huis clos suite aux incidents de la saison passée. Comme Jenthe Mertens a reçu deux cartes jaunes, Beveren a également terminé à dix (90e+2). A 20 heures, le Club NXT affrontera le SL16 FC.

De Belga

Partager cet article

Avec six débutants (Luca Meisl, Matthys, Léo Seydoux, Andi Koshi, Mardochée Nzita et Thibo Baeten), le Beerschot a dominé la première période et a été récompensé par une frappe surprenante de Matthys, qui a atterri dans le dos de Jorn Brondeel (17e, 1-0). Par contre, Beveren ne s'est montré dangereux qu'une seule fois par Daniel Maderner, qui n'a pas cadré son tir (31e).

Le Beerschot a loupé une grosse opportunité par Baeten (51e) avant de se retrouver à dix suite à l'exclusion de Van den Bergh pour une faute sur Maderner (61e). Grâce à une parade sur un coup franc de Kevin Hoggas, Mike Vanhamel a évité au Beerschot de craquer (63e). Le gardien visité a également eu un bon réflexe sur une semi-volée de Ribeiro, mais la chance lui a souri quand, sur le rebond, le Brésilien a tiré sur le poteau (83e).

Vendredi, Virton et le RWDM ont partagé l'enjeu (1-1) alors que Lommel est allé s'imposer 1-4 à Dender.

Deux matches figurent au programme de dimanche: à 16 heures, Jong Genk, le champion U23 en titre, accueillera le Lierse et à 20 heures, RSCA Futures recevra Deinze.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top